Bestelltes Bild

CHC_049: Image non disponible pour l'instant · Foto zurzeit nicht verfügbar · Image not available for the moment
(FR_Romont_VCR_ImageNonDisponible)

Kontaktdaten

Bitte geben Sie Ihren Vornamen ein.
Bitte geben Sie Ihren Namen ein.
Bitte geben Sie Ihre E-Mail-Adresse ein.
Die E-Mail-Adresse ist ungültig.

Bitte machen Sie so viele Angaben wie möglich (Titel der Publikation, Datenbank, Herausgeber, Auflage, Erscheinungsjahr, usw.)

Bei Fragen können Sie gerne eine E-Mail an info@vitrosearch.ch senden.

Bitte lesen und akzeptieren Sie die Nutzungsbedingungen.
Titel

Jugement dernier (recto) et Christ et archange Michel (verso)

Art des Objekts
Künstler / Hersteller
Datierung
1953

Ikonografie

Beschreibung

Au recto figure une représentation du Jugement dernier. En haut au centre, le Christ assis lève sa main droite en signe de bénédiction. Deux anges sonneurs de trompette l'entourent et un halo de lumière apparaît derrière lui. A ses pieds, saint Michel debout tient une épée flamboyante de sa main droite et opère à la séparation des âmes. Trois âmes sauvées s'en vers la gauche. Elles ont toutes le visage levé en direction de l'ange sonneur de trompette. A droite, les damnés sont emmenés par des démons vers les flammes. Au verso, le Christ debout tient un bâton de sa main gauche et au-dessous l'archange Michel, de face, les ailes déployées, porte une longue tunique.

Iconclass Code
11DD3223 · Christus als (himmlischer) Richter - DD - Christus ohne Bart
11G183 · der Erzengel Michael (häufig in Rüstung mit Schwert oder Lanze)
11U1 · zusammenfassende Darstellung des Jüngsten Gerichts: Christus (mit Schwert und Lilie), oft von den Ältesten umgeben und manchmal von Maria und Johannes dem Täufer begleitet, erscheint im Himmel mit Engeln, die Posaunen blasen und manchmal die Leidenswerkzeuge halten; nach der Auferstehung der Toten werden die Seligen von Engeln in den Himmel geführt, während die Verdammten von Teufeln in die Hölle gezerrt werden
Iconclass Stichworte
Inschrift

C_M FABRIANO (au verso en bas à droite et en haut à gauche, imprimé en filigrane) Esperance / Pour le juget-Dernier / de Coppet (au verso en bas à droite)

Signatur

Clement (au recto en bas à gauche) Charles Clement / 53 (au verso en bas à droite)

Technik / Zustand

Erhaltungszustand und Restaurierungen

Bord supérieur légèrement abîmé, tache au verso à droite au centre

Technik

Crayon, gouache

Entstehungsgeschichte

Forschung

Le recto en couleur de ce dessin est un troisième projet pour la partie centrale de la fenêtre de la façade occidentale du temple de Coppet. Clément y reprend et détaille son dessin esquissé sur les maquettes CHC_047 et CHC_048. Dans le fonds graphique de l'atelier fribourgeois Kirsch et Fleckner, donné au Vitrocentre Romont en 1991, il existe trois cartons définitifs (KF_1228, KF_1229 et KF_1230) pour cette verrière. Leur comparaison avec les trois esquisses et le vitrail nous permet de constater que quelques changements ont été opérés. Alors que le Christ se présentait debout dans les deux premières maquettes, Clément a choisi finalement de l'asseoir sur un trône comme il l'a évoqué dans le verso de cette œuvre. Il semble avoir hésité pour savoir de quelle main il était préférable que l'archange Michel tienne son épée flamboyante. Sur le carton définitif (KF_1230), il change encore d'opinion pour finalement la faire porter de la gauche et devant lui. Quant aux âmes, elles ont également été modifiées des deux côtés. Sur les maquettes, le groupe des élus s'éloigne vers la gauche, leur regard tourné droit devant eux alors que sur le verso de la présente œuvre, il leur fait lever légèrement la tête vers les anges musiciens. Sur le carton et le vitrail, il va encore plus loin en les stoppant dans leur marche, pour qu'ils se retournent et regardent vers les anges. Du côté des enfers, les âmes sur les maquettes acceptent avec une certaine résilience d'être poussées dans les flammes par des démons, alors que sur le carton et le vitrail elles montrent physiquement leur effroi et leur peur d'être jetées aux enfers. L'étude de ces différentes étapes dans la création de ce vitrail nous révèle que l'artiste a travaillé chaque détail de ce Jugement dernier et n'a pas hésité à faire des changements d'importance jusque dans la phase ultime. Cela démontre aussi qu'un échange régulier a certainement eu lieu avec le commanditaire qui a souhaité des modifications tout au long du processus créatif. Charles Clément réalise les vitraux pour le temple de Coppet en deux phases. Il est appelé une première fois pour les vitraux du choeur (Crucifixion et les deux verrières d’évangélistes) entre 1933 et 1934, qu’il réalise en collaboration avec l’atelier fribourgeois Kirsch et Fleckner. Vingt ans plus tard, en 1953-1955, il réalise avec l’atelier Kirsch frères les vitraux pour la nef et la façade occidentale. En 1933, il est de retour en Suisse depuis une année après cinq ans passés à Paris et Marseille et continue son activité liée au vitrail (Rouiller, 1989, p. 199-200) commencée dix ans auparavant avec des verrières pour le temple d'Arnex (1922) (Courthiau, 2011, p. 327). Alors qu’il débute son travail pour les verrières du temple de Coppet, il est en train de terminer celui pour la cathédrale de Lausanne. Il y a réalisé quinze vitraux entre 1930 et 1934. Il vient également de terminer la grande verrière du choeur pour l’église de la commune voisine de Coppet, Commugny (1933), et va s’occuper de la création des vitraux pour le temple de Cuarnens (1935) (Rouiller, 1989, p. 205). Lorsqu’il commence la seconde phase de sa création à Coppet, Clément s’occupe en même temps de la réalisation de cinq vitraux pour l’église de Crêt-Bérard à Puidoux et de quatre verrières pour l’église réformée de Goumoens-la-Ville (1953). En juin 1954, le vitrail du Christ Roi pour l’église Saint-Luc à Lausanne est inauguré (Rouiller, 1989, p. 205). Entre ces deux époques le style de Clément a évolué. Pour les trois verrières du choeur, l’artiste compose un dessin avec une multitude de pièces de verres très petites et modèle ses personnages dans un style cubiste. Vingt ans plus tard, il simplifie ses motifs, agrandit les verres et va à l’essentiel. Son travail sur la couleur semble suivre le même chemin. Alors qu’il juxtapose une multitude de couleurs dans ses premières verrières, parfois se contrastant fortement, il préfère l’harmonie des teintes dans cette seconde phase créative. La verrière du Jugement dernier en est un parfait exemple. Composée dans une déclinaison allant du lie de vin au mauve, l’impression générale est harmonieuse et paisible alors que le vitrail consacré à la Crucifixion dégage une impression d’hétérogénéité qui fait néanmoins toute la force de la verrière.

Datierung
1953
Eingangsdatum
1995
Schenker / Verkäufer

Descendants de l'artiste

Eigentümer

Vitromusée Romont

Bibliografie und Quellen

Literatur

Courthiau, C. (2011). Arnex-sur-Orbe. Dans Société d’histoire de l’art en Suisse (dir.), Guide artistique de la Suisse (tome 4a, p. 327-328). Berne, Suisse : Société d’histoire de l’art en Suisse.

Rouiller, J.-D. (1989). Charles Clément, pétrisseur de mondes. Echandens, Suisse : Verseau.

Bildinformationen

Name des Bildes
FR_Romont_VCR_ImageNonDisponible
Fotonachweise
© Vitrocentre Romont
Aufnahmedatum
2017

Inventar

Referenznummer
CHC_049
Autor und Datum des Eintrags
Morgane Vivroux 2016 ; Valérie Sauterel 2018

Weiteres Bildmaterial und verwandte Objekte

Verwandte Objekte
Partie supérieure du vitrail consacré au Jugement dernier
Anges sonneurs de trompette et âmes sauvées des enfers
Christ du Jugement dernier et les enfers
Eve mangeant le fruit défendu et Adam et Eve chassés du Paradis
Noé construisant son arche et Noé accueillant la colombe
Caïn et Abel faisant des offrandes à Dieu et Caïn tuant son frère Abel
Déluge
Mouchettes pour partie haute d’un vitrail avec étoile et motifs géométriques
Mouchettes pour partie haute d’un vitrail avec croix, étoiles et éclairs
Moïse et Abraham
Jérémie et David
Noé construisant son arche et Noé accueillant la colombe I
Noé construisant son arche et Noé accueillant la colombe II
Déluge I
Déluge II
Adam et Eve dans le jardin d’Eden et Eve créée à partir d’une côte d’Adam III
Adam et Eve dans le jardin d’Eden et Eve créée à partir d’une côte d’Adam VII
Adam et Eve dans le jardin d’Eden et Eve créée à partir d’une côte d’Adam I
Adam et Eve dans le jardin d’Eden et Eve créée à partir d’une côte d’Adam VI
Adam et Eve dans le jardin d’Eden et Eve créée à partir d’une côte d’Adam II
Adam et Eve dans le jardin d’Eden et Eve créée à partir d’une côte d’Adam IV
Adam et Eve dans le jardin d’Eden et Eve créée à partir d’une côte d’Adam V
Eve mangeant le fruit défendu et Adam et Eve chassés du Paradis I
Eve mangeant le fruit défendu et Adam et Eve chassés du Paradis II
Jugement dernier I
Jugement dernier II
Jérémie, Moïse, Abraham et Noé III (recto) Christ bénissant (verso)
Jérémie, Moïse, Abraham et Noé IV
Jérémie, Moïse, Abraham et Noé II (recto) et Noé construisant l'arche (verso)
Abraham, Noré, Jérémie et Moïse I
Adam et Eve dans le jardin d’Eden et Eve créée à partir d’une côte d’Adam
Zusätzliches Bildmaterial
Verso : Christ et archange Michel
Version 1.2 Objekte | Künstler | Werkstätten | Gebäude / Institutionen