Nom

Cartier, Marion

Variantes du nom
Cartier, Marie-Claude
Dates de naissance et de décès
New-York 1911–1994
Auteur et date de la notice
Camille Noverraz 2015
Données biographiques
Fille d’une mère américaine et du collectionneur de bijoux français Pierre Cartier, Marion Cartier passe son enfance entre les Etats-Unis et la France. Après s’être formée aux Beaux-arts de New-York, elle embrasse la profession de peintre. Elle épouse Pierre Claudel, fils de l’écrivain Paul Claudel, et s’installe à Genève à la fin des années cinquante, où elle découvre l’art du vitrail (Marion Cartier : vitraux, s.d.). Elle offre ses premières verrières, qu’elle réalise en 1963 en collaboration avec l’atelier Chiara, à l’église Sainte-Prétronille de Pregny-Chambésy, commune genevoise (Borel, 2008, p. 173). Durant près de vingt-cinq ans après cette première expérience, elle continue à travailler ce médium au sein de l’atelier Chiara, où elle est progressivement initiée aux diverses techniques de fabrication qui lui permettent de perfectionner son art et de suivre au plus près les étapes de création de ses vitraux. Elle réalise durant sa carrière plusieurs vitraux pour des églises de France (Saint-Pierre d’Argentières, Saint-Sébastien d’Esserts-Blay) (Marion Cartier : vitraux, 1998), et en Suisse (chapelle de Furi, Valais) (Julen, Zermatt Tourismus, Pfarrei, [2008 ?], p. 12).
Bibliographie
Borel, L. (2008). L’époque contemporaine : 1945-2007. Dans L. Borel (dir.), Emotion(s) en lumière : le vitrail à Genève (p.144-198). Genève, Suisse : APAS Association pour la promotion de l'art sacré : La Baconnière Arts.
Julen K., Zermatt Tourismus, Pfarrei. [2008 ?]. Kapellenführer = Guide de la chapelle = Chapel guide. Zermatt, Suisse : Zermatt Tourismus.
Marion Cartier : vitraux. (s.d.). Genève, Suisse : Fondation Rumsey-Cartier.
7 Objets
Titre

Artiste
Atelier
Datation
Type d'objet
Lieu
Version 0.9.8.1