Image Ordered

VMR_1226_a: Sainte Thérèse
(FR_Romont_VMR_VMR_1226-a)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Sainte Thérèse de Lisieux

Type of Object
Artist / Producer
Dating
1939

Iconography

Description

Sainte Thérèse est figurée debout, de face et auréolée. Elle est vêtue en habit de carmélite et porte un chapelet à sa ceinture. Elle tient une rose dans sa main droite élevée à hauteur de sa poitrine. Une rose est disposée de chaque côté de la sainte à ses pieds. En bas dans un cartouche le nom de “THERESE” est écrit en bleu.

Iconclass Code
11HH(THERESE OF LISIEUX) · female saints (THERESE OF LISIEUX)
Iconclass Keywords
Inscription

THERESE (en bas) ste. Therèse / vitrail Orsonnens (au verso en haut à gauche sur scotch blanc)

Signature

AC [monogramme en ligature] (en bas à gauche)

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Coin supérieur droit légèrement abîmé

Technique

Gouache, crayon

History

Research

Cette maquette est un projet à l’échelle réduite pour la baie centrale de la deuxième fenêtre tripartite consacrée à saint Thérèse de Lisieux, située à gauche (depuis l’entrée) dans la nef de l’église Saints-Pierre-et-Paul à Orsonnens. Ce dessin ainsi que trois autres (VMR_1226_b, VMR_1226_c et VMR_1226_d), provenant du fonds graphique de la collection du Vitromusée, comme les cinq cartons issus du fonds graphique de l’atelier fribourgeois Kirsch et Fleckner (KF_1302, KF_1303, KF_1304, KF_1305, KF_1306) font partie du processus créatif préalable élaboré par l’artiste pour la création des verrières. La comparaison de cette maquette, du carton (KF_1306) avec le vitrail dédié à Thérèse de Lisieux (GSL_11) nous offre l’opportunité de mieux comprendre comment l’artiste a travaillé. Il a rapidement fixé les lignes définitives de sa figure sur la maquette et n’a fait que de légers changements sur le carton, comme la position des deux roses au pied de la sainte, ainsi que la hauteur de sa main droite. Alors que le dessin de la sainte est très précis pour la maquette, il est beaucoup plus esquissé sur le carton, ce qui est un paradoxe puisque normalement c’est le carton qui sert de base pour la création du vitrail. Mais comme Cingria l’explique dans son texte “Souvenirs d’un peintre ambulant”, il renonçait souvent aux “cartons peints. C’est inutile et bête. Une petite maquette pour les couleurs, et une mise en place sommairement ébauchée puis épurée par un calque précis me suffisent. De cette façon, j’ arrive à plus de justesse dans mes tons, que je ne fausse pas en tâchant de transcrire ceux d’un carton forcément fatigué, puisqu’il est recopié d’une maquette” (Cingria, 1933, p. 119-120). A Orsonnens, il n’a pas renoncé au carton, mais celui-ci lui a permis essentiellement de définir la taille et la forme des pièces de verre et de nuancer quelque peu les coloris, qui seront encore retravaillés sur le vitrail. Cingria réalise l’ensemble des verrières pour la nef de l’église d’Orsonnens en 1939, en collaboration avec Willy Jordan, l’artiste responsable de la décoration et la polychromie intérieure du sanctuaire (Jordan, 1958, p. 2 et 6) et l’atelier fribourgeois Kirsch & Fleckner. C’est la dernière réalisation portant la signature de l’atelier. En fin d’année 1938, Vincenz Kirsch meurt, et l’année suivante l’atelier cesse son activité et les enfants des deux familles le séparent en deux et perpétuent le savoir-faire de leur père chacun de leur côté (Pasquier, 1999, p. 60). Nous pensons que l’atelier avait obtenu la commande encore du vivant de Vincenz et c’est la raison pour laquelle son fils a voulu honorer la signature de l’atelier. Cingria réalise à Orsonnens également les deux vitraux ornant la chapelle de semaine, qu’il conçoit en 1936 avec l’atelier Chiara de Lausanne (Cingria, s. d., p. 11) et les deux dalles de verre, élaborées par l’atelier Gaudin de Paris entre 1936 et 1939 (Vuarnoz, [1939], p. 4-5) avec lequel il avait déjà travaillé pour l’église de Sorens.

Dating
1939
Date of Receipt
13 avril 2006
Donator / Vendor

Privé

Owner

Vitromusée Romont

Previous Owner

Collectionneur privé

Inventory Number
VMR 1226_a

Bibliography and Sources

Literature

Cingria, A. (s. d.). Répertoire des oeuvres d’art religieux composées ou exécutées par Alexandre Cingria. Dans Fonds Alexandre Cingria (1879-1945). Centre de recherche sur les lettres romandes (CRLR). COC 48 A.C. Bibliothèque cantonale et universitaire. Lausanne, Suisse.

Jordan, W. (1958, novembre). Renseignements s/ W. Jordan. [Biographie]. Document en possession de la famille de l’auteur.

Lauper, A. (2012). Villorsonnens. Dans Société d’histoire de l’art en Suisse (dir.), Guide artistique de la Suisse (tome 4b, p. 209-210). Berne, Suisse : Société d’histoire de l’art en Suisse.

Le Spectateur romand. (1936). L’art religieux en terre romande en 1936. Dans Almanach romand de Saint-Luc (p. 29-34). Fribourg, Suisse : Galley & Cie.

Pasquier, A. (1999). Les vitraux de l’église de Cugy : conçus par l’abbé Edouard Gambon, élaborés par l’artiste Fortuné Bovard, réalisés par l’atelier Kirsch & [et] Fleckner : art néotemporaliste dans la République chrétienne du canton de Fribourg, en 1907. (Mémoire de Licence inédit). Université de Fribourg.

Pfulg, G. ([1991]), Vitraux modernes Romont (FR) et environs. Dans Guides de Mmnuments suisses (p. 22-24). Berne : Société d’histoire de l’art en Suisse.

Python, M. (2017). S’élever dans la lumière du vitrail. En pays de Glâne et dans les environs. Bière, Suisse : Cabédita.

Sauterel, V. et Noverraz, C. (2020). Vitrail de la première moitié du XXe siècle : la couleur triomphante. Dans. F. Giese (dir.), La redécouverte de la couleur [catalogue d'exposition] (p. 101-114). Berlin, Allemagne : De Gruyter.

Torche-Julmy, M.-T., Maggetti, M. et James, J. (2003). L’église d’Orsonnens, son décor et sa restauration. Dans Service des biens culturels (dir.), Patrimoine fribourgeois, no. 15 (p. 56-64). Fribourg, Suisse : Service des biens culturels.

Vuarnoz, A. [1939]. Comptes de la bâtisse de l’église d’Orsonnens. Boîte 86 Orsonnens. Archives de l’Evéché de Fribourg (AEvF).

Waeber, L. et Schuwey, A. (1957). Orsonnens. Dans Eglises et chapelles du canton de Fribourg (p. 243-246). Fribourg, Suisse : Saint-Paul.

Exhibitions

21.06.2020–28.02.2021 : La redécouverte de la couleur, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_1226-a
Credits
© Vitromusée Romont
Date
2019

Inventory

Reference Number
VMR_1226_a
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2006 ; Valérie Sauterel 2020

Linked Objects and Images

Linked Objects
Composition géométrique
Sainte Thérèse de Lisieux
Version 1.3.1 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions | Iconclass Codes