Image Ordered

VMR_273: Béatrice soulevée par l’Amour · Amour et Béatrice
(FR_Romont_VMR_VMR_273)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Béatrice soulevée par l’Amour · Amour et Béatrice

Type of Object
Artist / Producer
Studio
Kirsch & Fleckner, Fribourg · Attribution incertaine
Chiara, Lausanne · Attribution incertaine
Dating
1924-1925
Dimensions
260 x 138 cm

Iconography

Description

Vitrail au plomb représentant l’Amour (ange) portant Béatrice. L’Amour, représenté de face, les yeux clos, tient Béatrice par sa cheville gauche et par la tête. La femme, couchée, drapée de vert foncé et rouge, porte un bracelet à chaque poignet. De part et d’autre, un personnage bleuté observe la scène. En bas au centre se trouve une inscription gravée dans la grisaille “Amore / e’l cor gentil / sono una Cosa”, tirée d’un sonnet de Dante Alighieri (Vita Nova, Chant XX). A droite de l’inscription figurent la signature de l’artiste “A CINGRIA / 1925”, ainsi que son monogramme. La scène est répartie sur sept panneaux (un losange central, deux triangles latéraux et quatre quadrilatères) insérés dans une armature métallique. Des vergettes contribuent également à stabiliser les panneaux.

Iconclass Code
82AA(BEATRICE) · Beatrice
Iconclass Keywords
Inscription

Amore / e’l cor gentil / sono una Cosa (en bas au centre, gravée dans la grisaille)

Signature

A CINGRIA / CA (monogramme en ligature) / 1925 (en bas à droite, peint à la grisaille)

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Stable et en bon état général. Un verre cassé.

Technique

Vitrail au plomb, verres colorés dans la masse, verres laminés, verres bariolés, verres doublés gravés à l’acide, grisaille, peinture à froid noire sur les plombs, cabochons

History

Research

Alexandre Cingria a réalisé ce vitrail, avec un pendant, pour l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes qui s’est tenue à Paris d’avril à octobre 1925 (Gruber, J., 1925, planche 8). Un pavillon spécifique avait alors été dédié à l’art du vitrail contemporain (David, 2015, p. 14). Les deux vitraux d’Alexandre Cingria n’y figuraient cependant pas: ils étaient exposés dans l’espace central de la section suisse, située sur l’Esplanade des Invalides et conçue par l’architecte Alphonse Laverrière (cf. Debluë, Cl.-L., 2015, p. 246, fig. 47). La participation suisse, qui suscita de nombreuses tensions au sein des milieux artistiques et industriels et entre les régions linguistiques, reposait en grande partie sur la collaboration – peu satisfaisante – entre le SWB (Schweizerischer Werkbund) et son pendant romand, l’Œuvre, deux associations dont le but étaient de favoriser la collaboration entre l’art et l’industrie. Ajournée et repoussée à plusieurs reprises, l’exposition reposait sur des intentions émises en 1902 déjà. Le règlement stipulait alors: “On n’acceptera que les ouvrages originaux qui montreront une tendance bien marquée au renouvellement esthétique de la forme.” (Les Arts décoratifs, 2015). La participation de la Suisse à l’exposition de Paris a certainement agit comme un “accélérateur dans l’introduction de ce débat [autour des “tendances modernes”] en Suisse (Debluë, p. 247). Les deux œuvres d’Alexandre Cingria répondaient clairement aux critères de sélection: aussi bien son style très baroque que sa technique sont résolument modernes. Il applique la grisaille de manière très impulsive et énergique, parfois directement avec ses doigts comme en témoignent des traces. L’artiste intègre aussi des verres de couleurs très intenses. Certains ne sont pas fabriqués “à l’antique”, comme des verres laminés et bariolés. Ce style avant-gardiste, emblématique de la liberté artistique revendiquée par les membres du Groupe de Saint-Luc, association co-fondée en 1919 par Cingria, ne manqua pas d’interpeller ses contemporains (cf. David, 2014, p. 427). Ce vitrail illustre un sonnet de Dante Alighieri, tiré du chapitre XX de la Vita Nuova et composé à la fin du XIIIe siècle: Amore e’l cor gentil sono una cosa (Amour et noblesse de coeur sont une même chose ; traduction complète du poème voir Dante Alighieri – La Vie nouvelle, traduction Durand Fardel, 2013). La Vita Nuova est un hymne à l’ardeur amoureuse et mystique, une description de l’amour du poète pour Béatrice (Dante Alighieri, 2016). Le vitrail semble représenter un rêve fait par Dante et décrit dans le premier poème du livre: le dieu Amour apparaît dans une nuée de feu et porte Béatrice, simplement drapée d’un drap couleur sang. Il donne à manger à Béatrice le cœur enflammé de Dante, puis s’élève au ciel avec elle (Dante Alighieri, 2016). Alors que ce vitrail célèbre l’amour pur et noble, son pendant incarne la passion amoureuse et la luxure en représentant Paolo et Francesca, amants maudits, une scène tirée elle aussi d’une œuvre de l’écrivain florentin, la Divine Comédie, Enfer, chant V.

Dating
1924-1925
Period
1924 – 1925
Date of Receipt
1990
Owner

Musée Ariana, Ville de Genève

Inventory Number
Inv. Vx 0037

Bibliography and Sources

Literature

Dante Alighieri – La Vie nouvelle, traduction Durand Fardel (2013). Dans Wikisource, repéré sur https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Dante_Alighieri_-_La_Vie_nouvelle,_traduction_Durand_Fardel.djvu/82

Dante Alighieri (2016). Dans Wikipedia, l’encyclopédie libre. Repéré sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Dante_Alighieri

David, V. (2014). D’une guerre à l’autre, les voies de la modernité. Dans M. Hérold, V. David (dir.), Vitrail Ve-XXIe siècle, 409-456. Paris : Editions du Patrimoine, Centre des monuments nationaux.

David, V., de Finance, L. (2015). Chagall, Soulages, Benzaken... Le vitrail contemporain. Paris : Lienart éditions.

Debluë, Cl.-L. (2015). Exposer pour exporter. Culture visuelle et expansion commerciale en Suisse (1908-1939). Neuchâtel : Editions Alphil, Presses universitaires suisses.

Gruber, J. (1925). Le vitrail à l’exposition internationale des arts décoratifs Paris 1925, présenté par Jacques Gruber. Prague: C. Moreau.

Les Arts Décoratifs (2015 version actuelle). L’exposition de 1925. Repéré sur http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/musees/musee-des-arts-decoratifs/collections/dossiers-thematiques/arts-decoratifs-et-design/l-exposition-internationale-des-arts-decoratifs-et-industriels-modernes-de/l-exposition-de-1925

Exhibitions

Dès 2006: exposition permanente, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_273
Credits
© Vitrocentre Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)

Inventory

Reference Number
VMR_273
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2016
Version 1.2 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions