Image Ordered

VMR_276: Crucifixion
(FR_Romont_VMR_VMR_276)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Crucifixion

Type of Object
Artist / Producer
unknown · probablement artiste français
Studio
unknown · Probablement atelier français, peut-être de Bourg-en-Bresse
Place of Manufacture
Dating
vers 1530-1540
Dimensions
120 x 70 cm

Iconography

Description

Vitrail au plomb composé de sept panneaux représentant la Crucifixion. La Vierge Marie, saint Jean et Marie-Madeleine se trouvent au pied de la croix. Les jambes du Christ sont tournées vers la droite, en direction de saint Jean. Sa tête, portant une double couronne d’épines entremêlées, est dirigée vers la gauche. Ses yeux sont clos. A gauche se tient Marie, debout, les mains jointes devant la poitrine, drapée d’un manteau bleu. Elle est voilée de blanc et auréolée. Marie-Madeleine est agenouillée au pied de la croix, vêtue d’une robe blanche, sa chevelure blonde descendant jusqu’au sol. Elle enserre le bas de la croix de ses bras. Saint Jean est représenté à droite, debout, auréolé de vert, portant une tunique blanche et un manteau rouge. Le visage aux yeux clos est incliné vers sa gauche. Ses mains sont croisées en prière. Au sommet de la croix se trouve l’inscription “INRI”. L’arrière-plan laisse entrevoir un paysage sommaire: une prairie verte dans la partie inférieure, un ciel bleu dans la partie supérieure. La scène s’inscrit dans un arc surbaissé, juste apparent dans les écoinçons supérieurs. Le vitrail, inséré dans un cadre en bois, est stabilisé par deux vergettes fixées au dos. Un plomb en U moderne encercle le panneau.

Iconclass Code
73D643 · crucified Christ with Mary, John, and Mary Magdalene
Iconclass Keywords
Inscription

INRI (au dessus de la croix, à la grisaille)

Signature

Aucune

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Malgré plusieurs fêlures et griffures, quelques plombs de casse et des traces de corrosion, le panneau est bien conservé. Certains éléments ne sont plus d’origine: la traverse horizontale de la croix, les verres bleu clair des deux côtés de l’inscription, ainsi que certains verres du vêtement de saint Jean sont des compléments du XIXe siècle. La tête du Christ et son bras gauche sont des restaurations très anciennes, sans doute du XVIe siècle (Relevé de l’état de conservation, Stefan Trümpler, 10.04.1999). Plusieurs fissures ont été recollées.

Technique

Vitrail au plomb, grisaille, verres colorés dans la masse.

History

Research

Cette scène de la Crucifixion provient probablement de France. De grandes similitudes stylistiques et iconographiques avec la crucifixion sur le vitrail des saints Crépin et Crépinien dans une chapelle septentrionale de l’église Notre-Dame à Bourg-en-Bresse (1530-1539) ont été relevées (Kurmann-Schwarz, 2006). Les ressemblances sont frappantes notamment dans les visages de la Vierge et de saint Jean, ainsi que dans la partie supérieure du Christ (voir Chaussée, 1986, p. 246, fig. 216). Les vitraux de Bourg-en-Bresse sont attribués à l’atelier de l’un des deux verriers locaux, Jean Brachon ou Jean Orquois. Ces derniers ont réalisé avec le verrier lyonnais Antoine Noisin les vitraux de l’église Saint-Nicolas-de-Tolentin de Brou, également situé à Bourg-en Bresse, d’après des cartons d’un peintre bruxellois anonyme (Chaussé, 1986, p. 250). Les jambes du crucifié tournées vers la droite sont caractéristiques dans l’art de la fin du XVe siècle, comme on le trouve par exemple dans la crucifixion de la série de xylographies de Dürer intitulée “Petite Passion” (1509) (Kurmann-Schwarz, 2006). Les développements stylistiques de la Renaissance sont bien présents dans ce vitrail: la représentation des corps est plus élancée et réaliste qu’au Moyen Âge; l’application de la grisaille se fait avec beaucoup de finesse et un sens du détail. Contrairement aux vitraux médiévaux sur lesquels les figures sont représentées devant des fonds unis ou ornementaux, la volonté caractéristique de la Renaissance de placer la scène dans un décor est également présente, bien que le paysage ne soit suggéré que de façon très sommaire. L’arc surbaissé visible dans les écoinçons supérieurs laisse supposer que l’encadrement architectural de la scène se poursuivait probablement dans des panneaux adjacents au vitrail conservé à Romont. Cette œuvre provient de la collection de Walter Meyer, ancien organiste de l’église Saint-Pierre à Zurich. Le vitrail est bien conservé, malgré quelques verres remplacés lors de restaurations anciennes.

Dating
vers 1530-1540
Period
1530 – 1540
Date of Receipt
1997
Donator / Vendor

Walter Meyer, Zurich (donateur); avec le soutien de la Société des Amis du Musée

Place of Manufacture
Owner

Vitromusée Romont

Previous Owner

Walter Meyer, Zurich

Inventory Number
VMR 276

Bibliography and Sources

Literature

Kurmann-Schwarz, B. (2006). Crucifixion du Christ, Bourg-en-Bresse (?). Dans U. Bergmann, R. Hasler, Y. Jolidon, A. Kaiser, B. Kurmann-Schwarz et S. Trümpler. Raconte-moi le vitrail… : une introduction basée sur des œuvres du Vitromusée Romont et de vitraux de la région (p. 67). Romont, Suisse : Vitromusée Romont.

Chaussé, V. (1986). Bourg-en-Bresse, Notre-Dame. Dans Corpus Vitrearum France (dir.), Les vitraux de Bourgogne, Franche-Comté et Rhône-Alpes, 245-247. Paris : Editions du centre national de la recherche scientifique.

Exhibitions

2006-2019: exposition permanente, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_276
Credits
© Vitrocentre Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)
Date
1999

Inventory

Reference Number
VMR_276
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2016
Version 1.2 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions