Image Ordered

VMR_187: Saint Jean l’Evangéliste · Vitrail provenant de la chapelle de l’ancienne commanderie des Templiers de Sainte-Vaubourg
(FR_Romont_VMR_VMR_187)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Saint Jean l’Evangéliste · Vitrail provenant de la chapelle de l’ancienne commanderie des Templiers de Sainte-Vaubourg

Type of Object
Artist / Producer
unknown · Probablement artiste français
Studio
unknown · Probablement atelier français
Place of Manufacture
Dating
vers 1264
Dimensions
40 cm

Iconography

Description

Médaillon représentant saint Jean l’évangéliste trônant. Sur un fond rouge et auréolé de bleu, le saint est vêtu d’une tunique bleue et d’un manteau jaune. Dans sa main gauche, il tient un livre fermé appuyé sur ses genoux. Il lève sa main droite avec l’index tendu. Le saint est assis sur un siège bleu recouvert d’un coussin vert, sous un arc en plein cintre soutenu par des colonnes et des chapiteaux ioniques blancs. La scène est entourée d’un filet d’encadrement rouge, entrecoupé en haut par un verre jaune représentant un calice et en bas par les pieds nus du saint. Une bande centrale à l’arrière-plan comporte l’inscription suivante et permet d’identifier le personnage: S : // OHAN // NE // I : S (les pièces de verre du début et de la fin ont été interverties lors d’une restauration). D’importantes altérations assombrissent le médaillon.

Iconclass Code
11H(JOHN)1 · specific aspects ~ St. John the Evangelist
Iconclass Keywords
Inscription

S : // OHAN // NE // I : S (sur la bande centrale, gravée dans la grisaille, voir commentaire sous recherches)

Signature

Aucune

Technique / State

State of Conservation and Restorations

A l’exception de quelques verres de la bordure et du coussin, les verres sont anciens. Les bords sont grugés. Nombreuses traces de corrosion en cratères sur presque tous les verres. Brunissement important. Salissures et traces de griffures sur le recto. Fissures stables à cinq endroits. Le réseau de plomb date du XIXe siècle, après 1849.

Technique

vitrail au plomb, grisaille, verres colorés dans la masse

History

Research

Le médaillon fait partie d’un ensemble de vitraux dispersés au XIXe siècle provenant de la chapelle de l’ancienne Commanderie de Sainte-Vaubourg (France, Val-de-la-Haye, près de Rouen), consacrée en 1264 (Housset et Naud, 1999, p. 53). Cette provenance est attestée par un calque de l’architecte Jean Just Gustave Lisch réalisé vers 1849 et conservé aux Archives de la Direction de l’architecture et du patrimoine à Paris (reproduit dans Cothren, 1995, p. 29). La chapelle de l’ancienne Commanderie présentait plusieurs vitraux figuratifs (cf. Housset et Naud, 1999, p. 64-70). Suite à la destruction de la chapelle après la révolution, les vitraux ont été réemployés à l’abbatiale de Saint-Denis (c’est le cas du panneau conservé au Vitromusée) et à l’église d’Hautot-sur-Seine (Seine-Maritime) ou dispersés dans le commerce d’objets d’art (cf. Grodecki, 1984, p. 144; Housset et Naud, 1999, p. 64-65 et Gatouillat, 1996). La similitude de la position de Jean l’évangéliste avec un saint représenté sur un panneau provenant également de Sainte-Vaubourg (aussi réutilisé à Saint-Denis et aujourd’hui au dépôt des Monuments historiques) est frappante (cf. Grodecki, 1976, p. 237, ill. 223). De nombreuses caractéristiques stylistiques similaires confirment d’ailleurs, si besoin est, la provenance commune de tous ces panneaux provenant de Sainte-Vaubourg et conservés à travers le monde, notamment le rendu des yeux avec des pupilles accentuées et le tracé rapide et léger. Le style et la facture correspondent aux créations de la région parisienne dans les années 1240. Brigitte Kurmann-Schwarz relève que “les traits rapidement esquissés nous rappellent des fragments de la chapelle de la Vierge de Saint-Germain-des-Près” (Kurmann-Schwarz, 2006, p. 66). Michel W. Cothren remarque quant à lui des similitudes avec des panneaux provenant de la cathédrale de Beauvais (au nord de Paris) (Cothren, 1995, p. 28). Une forte corrosion en cratères sur la face extérieure assombrit fortement le panneau. Provoqué notamment par l’humidité et la pollution atmosphérique, ce phénomène est très fréquent sur les vitraux médiévaux. Les deux petites pièces de verre du début et de la fin de l’inscription “S:I” et “:S” ont été inversées lors de la remise au plomb lors d’une restauration réalisée après 1849. Sur le calque effectué par Just Lisch en 1849, l’inscription est encore correcte et permet d’identifier le saint sans équivoque: S[anctus] I:OHANNE: S.

Dating
vers 1264
Period
1260 – 1265
Date of Receipt
1989
Donator / Vendor

Union de Banques Suisses, UBS (acheté avec le soutien de)

Previous Location
Place of Manufacture
Owner

Vitromusée Romont

Previous Owner

Sammlung Bucher-Sarasin, Basel (dès 1910-15 environ)

Inventory Number
VMR 187

Bibliography and Sources

Literature

Cothren, M. W. (1995). A propos de trois panneaux du Musée de Picardie provenant de l’Ancienne Vitrerie de la cathédrale de Beauvais. Dans Bulletin / Groupe d’étude des monuments et œuvres d’art du Beauvaisis. Beauvais : GEMOB, N° 69, p. 22-34.

Gatouillat, Françoise (1996). Découverte de fragments de vitraux de l’abbatiale de Saint-Denis. Dans Cahiers de la Rotonde N° 17, 151-161 (pas consulté). Paris : Commission du Vieux Paris.

Grodecki, L. (1976). Les vitraux de Saint-Denis. Etude sur le vitrail au XIIe siècle, tome I (collection CORPUS VITREARUM MEDII AEVI), 236-237. Paris : Arts et Métiers Graphiques, Centre National de la Recherche Scientifique, Paris.

Grodecki, L. et Brisac, C. (1984). Le vitrail gothique au 13e siècle, p. 144 ss. Fribourg : Office du livre.

Lafond, J. (1988). Le vitrail, 134. Lyon : La Manufacture.

Housset, F. et Naud, D. (1999). La chapelle. Dans Ch. Naud-Lereboullet, M. Naud-Lereboullet, Fl. Housset, R. Loison, Cl. Michon, D. Naud et M.-E. Naud, Sainte Vaubourg au Val de la Haye. Mille ans d'histoire. La commanderie de Sainte Vaubourg, présentation historique et archéologique (p. 53-70). Veneux-les-Sablons (avec bibliographie).

Kurmann-Schwarz, B. (2006). Jean l’évangéliste, chapelle de la commanderie des Templiers de Sainte-Vaubourg près de Rouen. Dans U. Bergmann, R. Hasler, Y. Jolidon, A. Kaiser, B. Kurmann-Schwarz et S. Trümpler. Raconte-moi le vitrail… : une introduction basée sur des œuvres du Vitromusée Romont et de vitraux de la région (p. 66). Romont, Suisse : Vitromusée Romont.

Lafond, J. (1936). Découverte de vitraux à la commanderie de Sainte-Vaubourg à l’abbaye de Saint-Denis. Dans Bulletin de la Commission des Antiquaires de la Seine inférieure, XIX, p. 194-196.

Val-de-la-Haye. Chapelle de la commanderie des Templiers de Sainte-Vaubourg. (s.d.). Repéré sur http://www.rouen-histoire.com/Eglises/Val-Haye.htm.

Exhibitions

Dans les années 1950, puis à nouveau après 1975: Kunstmuseum, Basel Dès 1989 environ: exposition permanente, Vitromusée Romont Dès 2006: exposition permanente renouvelée, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_187
Credits
© Vitrocentre Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)

Inventory

Reference Number
VMR_187
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2016
Version 1.2 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions