Nom

Théo Imboden, Täsch

Dates d'activité
1959–
Auteur et date de la notice
Camille Noverraz 2016
Informations sur l'atelier

L’artiste valaisan Théo Imboden (1936–) ouvre en 1959 un atelier à Täsch (VS), son village natal. Intéressé tout d’abord par la restauration de vitraux, il s’illutre ensuite par ses créations, conférant à ses vitraux un aspect tridimensionnel par l’apport d’éléments sculptés en relief. ("Prix culturel de l’Etat du Valais : Théo Imboden, sculpteur-verrier", 1990, 12 janvier). Il découvre cette technique lors de sa formation en Suisse alémanique, et la développe ensuite au cours de divers stages pratiques en Allemagne et en Amérique du sud. L’artiste, auteur des vitraux de plus de 125 églises et chapelles suisses (centre paroissial et chapelle de Zermatt, églises de Täschalp, Leukerbad, Grächen, Viège, ensemble des vitraux dédiés à Farinet à Saillon, etc.) (Tissonnier, 1984, 2 février), a reçu le prix culturel de l’Etat du Valais en janvier 1990 ("Prix culturel de l’Etat du Valais : Théo Imboden, sculpteur-verrier", 1990, 12 janvier). Il travaille également avec d’autres artistes dont il réalise les vitraux, comme le valaisan Jean-Claude Morend, pour les vitraux des fenêtres hautes de la basilique Notre-Dame de Genève en 1984. (Tissonnier, 1984, 2 février).

Bibliographie

Prix culturel de l’Etat du Valais : Théo Imboden, sculpteur-verrier. (1990, 12 janvier). Nouvelliste valaisan. Repéré sur le site Presse suisse en ligne : http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/APA/SNL_FR/default.aspx?action=tab&tab=browse&pub=NVE#panel=document

Tissonnier, L. (1984, 2 février). Quand deux artistes de chez nous se donnent la main. Nouvelliste valaisan. Repéré sur le site Presse suisse en ligne : http://newspaper.archives.rero.ch/Olive/APA/SNL_FR/default.aspx?action=tab&tab=browse&pub=NVE#panel=document

Loading…
Version 1.2 Objets | Artistes | Ateliers | Bâtiments / Institutions