Nom

Fritz J. Dold, Zürich

Variantes du nom
Dold, Friedrich Julius · Emil Dodl, Saint-Gall · Emil Dold, Zürich · Fritz J. Dold, Zürich · Fritz W. Dold, Zürich
Dates d'activité
1974–
Site web
Auteur et date de la notice
Camille Noverraz 2016
Informations sur l'atelier
L’atelier Dold est fondé en 1920 à Saint-Gall, par Emil Dold (1885-1957). Son fils, Fritz W. Dold (1911-1974) est formé dans l’atelier de son père où ils travaillent ensemble à la production de vitraux religieux, armoriés familiaux ou civils, et à la restauration et copies de vitraux anciens. En 1928, à la suite d’une importante commande de vitraux pour la maison de paroisse du quartier de Wipkingen à Zurich, l’atelier s’installe dans cette ville. A la mort d’Emil Dold, Fritz W. reprend la tête de l’atelier avec son épouse Klara, jusqu’à son décès en 1974. C’est dès lors son fils, Fritz J. Dold, de son vrai nom Friedrich Julius (23.4.1949–), qui le dirige avec le soutien de sa mère et de son épouse, Yvonne, qui travaille également le verre. Fritz J. Dold s’est formé à la Glasfachschule de Kramsach en Autriche et à la Kunstgewerbeschule de Zurich (Dold, 2009, octobre). Il est à la fois porteur du savoir-faire familial en matière de vitraux anciens (son père Fritz W. Dold était très réputé pour sa connaissance des Kabinettscheiben suisses) et approfondit ce bagage par sa collaboration avec Sibyll Kummer, experte des Kabinettscheiben suisses (Dold, 2009, octobre). Ses réalisations conjugent tradition et innovation, et touchent aussi bien au domaine du vitrail religieux et profane, qu’aux sculptures intégrant verre, bois et métal, et à des tableaux dans lesquels il combine verre et plomb sur des supports opaques comme le métal. Il participe à plusieurs concours et expositions internationales, lui permettant d’acquérir une reconnaissance au-delà des frontières suisses (« Uber mich », s.d.). Parmi ses principaux travaux, on peut citer les vitraux de la Reformierte Kirche d’Emmenbrücke (Lu) en 1994, de la chapelle oeucuménique de l’hôpital cantonal de Genève en 1995, de l’église d’Untervaz dans les Grisons en 1996, et de la Reformierte Kirche de Rüschlikon (ZH) en 2011. L’atelier mène aussi d’importants travaux de restauration de vitraux anciens et contemporains, comme ceux de l’église de Königsfelden en Argovie entre 1992 et 2002 et du cloître de Wettingen en 2002-2004, de plusieurs verrières d’Augusto Giacometti (Fraumünster de Zurich en 2006, St. Johann de Davos en 2008, Stadthaus de Zurich en 2010, etc.), ainsi que des verrières de Chagall à la Fraumünster de Zurich, et de Röttinger à la Prediger Kirche de Zurich en 2008 (« Glasmalerei Restaurierung », s.d.). Aline Dold est la représentante de la quatrième génération de l’atelier Dold. Elle a fondé en 2004 son propre atelier, d’abord à Winterthour, puis à Dinhard (Dold, 2009, octobre).
Bibliographie
« Uber mich ». (s.d.). Repéré à : http://www.glasmalerei-dold.ch/html/uber_mich_f_j__dold.html
Dold, M. M. (2009, octobre). Geschichte der Glasmalerei Dold. Repéré à : http://www.glasmalerei-dold.ch/html/geschichte_dold.html
« Glasmalerei Restaurierung ». (s.d.) Repéré à : http://www.glasmalerei-dold.ch/html/restaurierung.html
3 Objets
Titre

Artiste
Atelier
Datation
Type d'objet
Lieu
Version 0.9.8.1