Nom

Temple

Adresse
155, route de Gy
1251 Gy
Hiérarchie géographique
Coordonnées (WGS 84)
Auteur et date de la notice
Valérie Sauterel 2014
Informations sur le bâtiment / l'institution
En août 1535, Genève abolit la messe et adopte la Réforme. En 1601, le duc de Savoie interdit aux pasteurs de prêcher en Chablais. Le Gytans se voient contraient de se rendre au temple de Jussy. En 1609, Genève entreprend la construction d’un temple à Gy qui est inauguré le 15 décembre 1611. Une pierre avec la date de construction et les armoiries de Genève est apposée sur la façade principale. En janvier 1612, le président du Sénat de Savoie intervient et retient prisonniers les procureurs de la communauté. Il les somme de démolir leur temple dans les trois jours. Le Conseil de Genève réagit à son tour et obtient du duc de Savoie l’arrêt de ces tensions qui menacent la paix signée entre les deux Etats. Lors de la restauration de 1961-1962 par l’architecte André Foehr, les apports néo-gothiques du XIXe siècle sont remplacés par de nouveaux parements, portes et fenêtres. En 1965, les deux fenêtres du chœur sont ornées de vitraux de Bodjol. Un orgue est installé en 1988. En 2009, l’architecte Jean Zryd entreprend une restauration avec l’entretien et l’isolation des combles (BRULHART-DEUBER-PAULI (1985) 1993 / SANTSCHI-SCHÄTTI 2011).
Bibliographie
Pierre Fasel, Jacques William et al., Bodjol, peintre et verrier, Yverdon, Moutier, 1984, p. 31
Armand Brulhart et Erica Deuber-Pauli, “Commune de Gy”, in Ville et canton de Genève, coll. “Arts et monuments”, SHAS, Berne, (1ère éd. 1985) 1993, p. 267-268
Catherine Santschi, Nicolas Schätti et al., Le temple de Gy : célébrer le culte aux frontières de Genève : 1611-2011, Gy, Presinge, Puplinge, Meinier, 2011, p. 13-40
Fondation pour la conservation des temples genevois construits avant 1907. (n.d.). Temple de Gy. Repéré le 29 avril 2014 sur le site de la fondation : www.temples1907.ch/temples_fr.php?tid=17
2 Objets
Titre

Artiste
Atelier
Datation
Type d'objet
Lieu
Version 0.9.8.1