Nom

Mirande, Raymond

Dates de naissance et de décès
Bordeaux 1932–1997 Gradignan (FR)
Site web
Auteur et date de la notice
Camille Noverraz 2015
Données biographiques
Poète et céramiste de talent, Raymond Mirande se tourne vers l’art du vitrail dès 1964, et entame une collaboration qui durera toute sa carrière avec le maître-verrier bordelais Jacques Dupuy (Menault-Mirande V., 2006, p. 208). Ses premiers vitraux ornent plusieurs églises de Gironde. Il réalise aussi des vitraux civils en collaboration avec son frère architecte urbaniste. Son œuvre compte environ deux-cents verrières en France et à l’étranger (Borel, 2008, p. 187). Il revendique des vitraux en verre antique dont le dessin expressif doit être exprimé par le réseau de plombs et non par la grisaille, dont il refuse l’emploi (http://artmirande.online.fr/Vitraux.html). En Suisse, on lui doit notamment les vitraux de Veyrier, dont la pose en 1977 a provoqué la polémique auprès des défenseurs de l’artiste Marcel Poncet (1894-1953), dont les verrières jugées trop sombres, devaient originellement être déposées et remplacées par les œuvres de Mirande (Kuenzi, 1979). En 2001, un ouvrage est consacré à son œuvre verrier (Peyroutet, 2001).
Bibliographie
Kuenzi A. (1979, 9 mars). Etrange manoeuvre à Veyrier, un grand peintre romand délogé !. 24 Heures.
Peyroutet, C. (2001). Mirande : les vitraux. Cestas, France : Elytis Editions.
Menault-Mirande V. (2006). Raymond Mirande : les émaux : catalogue raisonné. Paris, France : Somogy.
Borel, L. (2008). L’époque contemporaine : 1945-2007. Dans L. Borel (dir.), Emotion(s) en lumière : le vitrail à Genève (p.144-198). Genève, Suisse : APAS Association pour la promotion de l'art sacré : La Baconnière Arts.
2 Objets
Titre

Artiste
Atelier
Datation
Type d'objet
Lieu
Version 0.9.8.1