Image Ordered

KF_1781: Archange Michel terrassant le dragon et la Trinité
(FR_Romont_VCR_KF_1781)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Archange Michel terrassant le dragon et la Trinité

Type of Object
Artist / Producer
Dating
1904-1905

Iconography

Description

Au centre du dessin, l’archange Michel, les ailes déployées, tient une lance de ses deux mains qu’il s’apprête à planter dans le corps du diable, couché au sol, qu’il retient de son pied droit. Celui-ci, tenant un trident dans sa main droite, essaie de se relever. Au premier plan, des flammes et de la fumée émergent entre des poutres de bois. Derrière Michel s’érigent des montages. En haut figure la Trinité. La colombe du Saint-Esprit, au centre d’une rosace composée de nuées multicolores, envoie des rayons sur la tête de Michel. Le Christ couronné, nimbé et assis aux côtés de son père, tient une grande croix de sa main gauche et de la droite fait le signe de bénédiction. Dieu fait de même de sa main droite et de l’autre tient un sceptre et un orbe (globe surmonté d’une croix).

Iconclass Code
11G31(+1) · the Archangel Michael fighting the dragon (devil, Satan) (+ Holy Trinity)
Iconclass Keywords
Inscription

Aucune

Signature

Aucune

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Grande déchirure sur toute la largeur en haut réparée au scotch au verso, bord gauche légèrement abîmé, taches, plis, trous de punaises

Technique

Aquarelle, gouache, crayon

History

Research

Ce carton en couleur présentant l’archange Michel et la Trinité est le dessin définitif à l’échelle 1:1 pour la fenêtre axiale du choeur de l’église Saint-Michel à Heitenried dans le canton de Fribourg. Edifié en 1903-1905, ce sanctuaire est l’oeuvre du bureau d’architectes Broillet & Wulffleff (Lauper, 2012, p. 366). L’ensemble des vitraux date de la construction et est l’oeuvre de Jean-Edouard de Castella et de l’atelier fribourgeois Kirsch et Fleckner (Kirsch et Fleckner, 1904). Alors que les trois vitraux dans le choeur présentent des saints, Castella illustre les parties basses des verrières de la nef et les sections hautes et basses de la fenêtre du baptistère de symboles évangéliques et christologiques ainsi que des litanies de la Vierge (Kolly, 2005, p. 17). Ce cycle verrier est le premier attesté de la main de Castella. Jeune artiste fribourgeois né en Australie en 1881, il fréquente l’Ecole des Arts et Métiers de Fribourg dès 1897 où il suit les cours de Ferdinand Hodler. Dès 1899, il étudie à Munich, d’abord à l’école du peintre Heinrich Knirr (Arnaud, 2008, p. 54) où il se lie d’amitié avec Paul Klee (Clerc, 2016, p.11) puis à l’Académie des Beaux-arts jusqu’en 1902. Cette même année il fait un voyage d’étude à Florence; il est particulièrement impressionné par les vitraux de San Michel et Santa Maria Novella qu’il dessine. Il parfait sa formation à Paris jusqu’en 1903 à l’Académie Julian chez le peintre et sculpteur Jean-Paul Laurens (Arnaud, 2008, p. 54). De retour à Fribourg, il obtient sa première commande avec ces vitraux d’Heitenried. Les trois vitraux hagiographiques du choeur, de tendance Art nouveau, montrent les prémisses du style en devenir de l’artiste avec des personnages fort stylisés, où la couleur joue un rôle central. De ce point de vue , cette fenêtre axiale, consacrée à saint Michel, est celle où Castella pousse l’expérience le plus loin. Il y déploie une palette de teintes très riches et nuancées – inspirée par les premières verrières de Jozef Mehoffer pour la nef de la cathédrale Sant-Nicolas à Fribourg – qui modèle les volumes, crée les contours, conférant intensité et force à son dessin, comme les ailes déployées de l’archange et sur son vêtement (Sauterel et Noverraz, 2020, p. 102). Les montagnes représentées derrière les jambes de l’archange Michel sont un clin d’oeil hodlerien, souvenir de son passage à l’Ecole des Arts et Métiers de Fribourg. Plusieurs vitraux de la nef illustrent des personnages qui préfigurent déjà très bien la manière de l’artiste à figurer la corporalité des personnages en courbes épurées qui marquera son identité artistique, particulièrement dans les années trente. Les symboles évangéliques (l’ange, le boeuf, l’aigle et le lion) et christologiques (l’agneau et le pélican) sont tirés de modèles qui seront repris deux ans plus tard par l’artiste fribourgeois Raymond Buchs pour les vitraux de la nef de l’église Saint-Jean-Baptiste à Grolley.

Dating
1904-1905
Period
1904 – 1905
Date of Receipt
23.12.1991
Donator / Vendor

Donation privée

Owner

Vitrocentre Romont

Previous Owner

Collection privée

Bibliography and Sources

Literature

Arnaud, F. et Pajor, F. (2008). Couleurs et lumières, de Melbourne à Fribourg. Dans Service des biens culturels (dir.). L’église Saint-Pierre à Fribourg (Patrimoine fribourgeois, no. 18, p. 54-62). Fribourg, Suisse : Service des Biens culturels.

Clerc, P. (2016, mai). Jean-Edward de Castella : entre Suisse & Australie. Accrochages : agenda des galeries et musées : mensuel des arts et métiers d’art, (177), 11.

Kirsch, V. et Fleckner, H. (1904, 15 décembre). [Lettre]. Archives de la paroisse de Heitenried.

Kolly, F. (2005). 100 Jahre Pfarrkirche Heitenried 1905-2005. Heitenried, Suisse.

Lauper, A. (2012). Heitenried. Dans Société d’histoire de l’art en Suisse (dir.), Guide artistique de la Suisse (tome 4b, p. 365-368). Berne, Suisse : Société d’histoire de l’art en Suisse.

Sauterel, V. et Noverraz, C. (2020). Vitrail de la première moitié du XXe siècle : la couleur triomphante. Dans. F. Giese (dir.), La redécouverte de la couleur [catalogue d'exposition] (p. 101-114). Berlin, Allemagne : De Gruyter.

Schöpfer, H. (1994). Heitenried (2) : neue Pfarrkirche St. Michael . Inventaire du patrimoine religieux (IPR). Document inédit.

Waeber, L. et Schuwey, A. (1957). Echarlens. Dans Eglises et chapelles du canton de Fribourg. Fribourg, Suisse : Saint-Paul.

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VCR_KF_1781
Credits
© Vitrocentre Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)
Date
1996
Copyright
© Ayants droit

Inventory

Reference Number
KF_1781
Author and Date of Entry
Augustin Pasquier 1998 ; Valérie Sauterel 2020
Version 1.3.1 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions | Iconclass Codes