Image Ordered

VMR_198: Vitrail aux armes de la Maison de Savoie
(FR_Romont_VMR_VMR_198)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Vitrail aux armes de la Maison de Savoie

Type of Object
Artist / Producer
Studio
Dating
1452-1460
Dimensions
42 x 30.5 cm

Iconography

Description

Vitrail héraldique représentant sur un fond damassé bleu les armoiries de la Maison de Savoie (de gueules à la croix d’argent). L’écu armorié, penché vers la droite, est entouré de rinceaux rouges et blancs (lambrequins de gueules et d’argent) et surmonté d’un heaume grillé avec mufle de lion ailé engoulant le casque. Deux lacs d’amour de couleur jaune or (insignes de la Maison de Savoie) et l’inscription “fert” (devise de la Maison de Savoie), gravée en caractère gothique en deux parties sur un bandeau en haut, accompagnent le blason. Une seconde inscription, en partie difficilement déchiffrable, est gravée sur le verre blanc de la croix: Wollff Simon / [?]. La couche de grisaille a perdu de sa substance, ce qui rend difficile la lecture complète du décor ornemental végétal sur l’écu et le fond damassé.

Iconclass Code
46A122(SAVOIE)1 · armorial bearing, heraldry (SAVOIE) - coat of arms
Iconclass Keywords
Heraldry

Armoiries de la Maison de Savoie (de gueules à la croix d’argent)

Inscription

FE // RT (sur le bandeau en haut, gravé dans la grisaille, réparti sur deux morceaux de verre) Wollff Simon / [schönberg glaser jung] ? (gravé sur le verre blanc de la croix)

Signature

Aucune

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Etat de conservation selon le relevé détaillé réalisé par Stefan Trümpler le 19.01.2006. Les verres sont pratiquement tous d’origine. Ils présentent cinq cassures et quelques écailles. Face interne: sur toute la surface, légers dépôts mats, adhérents, dues au masticage, à l’étamage, poussières, traces de mouches. Quelques griffures fines, soit dans les parties non peintes des verres, soit dans les parties recouvertes de couches de grisaille. Couche de grisaille partiellement effacée. Revers: Surface des verres lisse, sans altérations, modelés légers en grisaille. Légers dépôts adhérents. Griffures fines, certaines plus marquées, sur de grandes parties de la surface. Ecailles des bords grugés. Le réseau de plomb actuel, intact et sans fissures, date du XIXe siècle et présente un léger dépôt jaunâtre dû à l’étamage. Plusieurs plombs de casse, notamment sur la croix blanche et sur les ailes du mufle de lion. Le vitrail a été dépoussiéré à sec en 2006, avant le transport pour l’exposition de Turin, et monté dans une vitrerie à losange pour faciliter l’accrochage.

Technique

Vitrail au plomb, grisaille, verres colorés dans la masse, jaune d’argent. A noter que le revers présente “des traces d’une ébauche à la grisaille tracée avant la cuisson” (Trümpler, 1990, p. 134).

History

Research

Ce panneau compte parmi les vitraux du bas Moyen Age les plus remarquables en Suisse, d’une part en raison de sa bonne conservation, mais avant tout en tant que premier exemple connu en Suisse de vitrail dit “héraldique”. Dans ce type de vitrail, qui deviendra très répandu par la suite, les armoiries du donateur forme le sujet principal. Auparavant, des armoiries étaient déjà souvent présentées sur des vitraux, mais elles étaient un élément parmi d’autres. Dans notre cas, le blason constitue l’unique sujet, ce qui en fait un précurseur significatif pour l’avenir. Le blason est accompagné de deux lacs d’amours, également appelés nœuds de Savoie, ainsi que de la devise FERT inscrite en haut du panneau, adoptée par la maison de Savoie au XIVe siècle. L’interprétation de la devise a fait l’objet de nombreuses hypothèses (cf. Fert, s.d.). Signe de fidélité, le lac d’amour est apparu la première fois avec Amédée VI de Savoie, lors d’un tournoi en 1353 (Baptiste, 2016, p. 162 et 164). Luisa Gentile indique qu’il a été associé plus tard, ensemble avec le célèbre mot FERT, à l’ordre du Collier fondé par le comte (Baptiste, 2016, p. 162). Une notation sur les factures du trésorier fribourgeois en 1454 pourrait être mise en relation avec ce vitrail (Anderes, 1963, p. 40, Strub, 1969, Trümpler, 1990, p. 134). Elle signale que le verrier bâlois Michel Glaser a été rétribué pour un vitrail aux Armes de Savoie destiné à l’Hôtel de Ville: ”Item a Meister Michel le glaser de Bala pour la fenestra de Savoe et aultre ovrage fait au grand poile de la justice, VIII fl. vz XII Ibr.” (Archives de l’Etat de Fribourg, Compte du trésorier, N°103, 1er semestre 1454, p. 43, recopié dans Strub, 1969, p. 18, note 1). Cette attribution au verrier bâlois est appuyée par des similitudes stylistiques (motifs végétaux identiques sur fond bleu) avec d’autres vitraux lui étant attribués, notamment deux fenêtres de Bourguillon, près de Fribourg (Musée historique de Bâle) ou trois panneaux provenant du monastère de la Fille-Dieu à Romont (Musée historique de Berne, exposés au Vitromusée Romont) (voir Beer, 1965 et Anderes, 1963). La provenance de ce panneau n’est pas certaine. Selon l’ancien propriétaire, la famille de Diesbach à Balterswyl, le panneau proviendrait de l’auberge de la Croix-Blanche (Weissen Kreuz), l’un des plus anciens restaurants de la ville de Fribourg, situé à l’emplacement de l’actuel Grenette (Strub, 1969, p. 16). Après être restée depuis 1277 sous la domination des Kybourg, la ville de Fribourg devient en 1452 possession de la Savoie. La ville se prépare alors à recevoir solennellement le prince Amédée de Piémont (plus tard Amédée IX de Savoie). Le prince loge au Couvent des Cordeliers, voisin de l’auberge de la Croix-Blanche (cf. Fleury, 1921, p. 120). Dans toute la ville, les armoiries autrichiennes sont remplacées par la croix savoyarde. “Si la provenance exacte de ce vitrail nous reste inconnue, on peut cependant très bien imaginer qu’à cette occasion, on a commandé auprès de ce verrier réputé une fenêtre armoriée pour une taverne importante” (Trümpler 1990, p. 134). Marcel Strub estime que la présence des lacs d’amour et de la devise laisse supposer que le vitrail a été un cadeau du duc et non une commande de l’Etat (Strub, 1969, p. 18) . L’inscription “Wollff Simon”, gravée sur le verre blanc de la croix, fait référence à un verrier du XVIIe ou XVIIIe qui a restauré le réseau de plomb. Marcel Strub interprète la suite de l’inscription de la façon suivante: “schönberg glaser jung” (Strub, p. 16, notice 1). Cette interprétation semble toutefois hasardeuse. A la fin du XIXe siècle, le réseau de plomb a été remplacé. Cette intervention a probablement été réalisé par l’atelier Kirsch & Fleckner, le seul atelier attesté à cette époque à Fribourg (De Bosio, 2006, p. 452).

Dating
1452-1460
Period
1452 – 1460
Date of Receipt
1982
Place of Manufacture
Owner

Fondation Gottfried Keller, Office fédéral de la culture, Berne

Previous Owner

Max de Diesbach (1851-1916), Henri de Diesbach (1880-1970), Balterswil; auparavant, auberge de la Croix-Blanche, Fribourg.

Inventory Number
Inv. Nr. GKS 1062

Bibliography and Sources

Literature

A.F. (1983). Le vitrail d’hier et d’aujourd’hui: le Musée du vitrail à Romont. Dans Sandoz bulletin [N° 66, p. 18]. Basel: Sandoz bulletin.

Andenmatten, B. et de Raemy, D. (dir.) (1990). La Maison de Savoie en Pays de Vaud, (catalogue de l’exposition organisée par le Musée historique de Lausanne, 9 mars – 4 juin 1990). Lausanne: Editions Payot.

Anderes, B. (1963). Die spätgotische Glasmalerei in Freiburg i. Ü : Ein Beitrag zur Geschichte der schweizerischen Glasmalerei. Fribourg: Freiburger Geschichtsblätter, Deutsche Geschichtsforschende Verein des Kantons Freiburg, Band 51, 1962/1963, Universitätsverlag.

Baptiste, N. P. (dir.). (2016). Armatus corpus : Princes & Chevaliers (1330-1530) : 600 ans du duché de Savoie. Gollion: Infolio éditions.

Beer, E. J. (1965). Die Glasmalereien der Schweiz aus dem 14. und 15 Jahrhundert, ohne Königsfelden und Berner Münsterchor, p. 190, note 508. Dans Corpus Vitrearum Medii Aevi, Schweiz III, Basel: Birkhäuser Verlag.

De Bosio, S. (2006). N° catalogue 233. Dans Pagella, Enrica, Rossetti Brezzi, Elena, Castelnuovo, Enrico (dir.), Corti e città: Arte del Quattrocento nelle Alpi occidentali: Torino, Palazzina della Promotrice delle Belle Arti, 7 febbraio – 14 maggio 2006. Milano: Skira.

Dubois, F.-T. (1937). Armoiries des terres et bailliages de la République et Canton de Fribourg. Dans Archives héraldiques suisses, 1937, p. 58.

FERT. (s.d.). Dans Wikipédia, l’enciclopedia libera. Reperé le 13.03.2016 à https://it.wikipedia.org/wiki/FERT

Fleury, B. (1921). Le couvent des Cordeliers de Fribourg au moyen âge. Dans Zeitschrift für schweizerische Kirchengeschichte = Revue d’histoire ecclésiastique suisse (Band 1). Repéré sur http://dx.doi.org/10.5169/seals-122272

Fondation Gottfried Keller. (s.d.). Michel Le Verrier (attribué à), Vitrail héraldique de Savoie, 1452-1460. Repéré sur le site de l’Office fédéral de la Culture. http://www.bundesmuseen.ch/gks/01526/01764/01779/01784

Hasler, R. (2006). Vitrail héraldique de Savoie. Dans U. Bergmann, R. Hasler, Y. Jolidon, A. Kaiser, B. Kurmann-Schwarz et S. Trümpler. Raconte-moi le vitrail… : une introduction basée sur des œuvres du Vitromusée Romont et de vitraux de la région (p. 66). Romont, Suisse : Vitromusée Romont.

Landolt, H. (1990). Gottfried Keller-Stiftung: Sammeln für die Schweizer Museen = Fondation Gottfried Keller: collectionner pour les musées suisses, 1890-1990, ill. 20 et p. 615. Berne: Gottfried Keller-Stiftung et Benteli Verlag.

Lehmann, H. (1912). Zur Geschichte der Glasmalerei in der Schweiz. II. Teil: Die monumentale Glasmalerei im 15. Jahrhundert. Dans Mitteilungen der Antiquarischen Gesellschaft in Zürich, Bd. 26, Heft 8 (p. 375-377). Zürich.

Strub, M. (1969). Vitrail aux armes de Savoie. Dans Bericht der Gottfried Keller Stiftung 1966, 1967 und 1968 (p. 15-20, fig.3). Bern.

Trümpler, S. (1999). Vitrail aux armes de Savoie, 1450-1460. Dans V. Villiger (réd.), Dons & Acquisitions (catalogue d’exposition au Musée d’art et d’histoire de Fribourg du 11 juin au 22 août 1999(p. 134-135), Fribourg: Musée d’art et d’histoire de Fribourg.

Exhibitions

Dès 1981: exposition permanente, Vitromusée Romont 09.03.1990-04.06.1990: La Maison de Savoie en Pays de Vaud, Lausanne, Musée historique 11.06.1999-22.08.1999: Dons & Acquisitions, Musée d’art et d’histoire de Fribourg 07.02.2006-14.05.2006: Corti e città: Arte del Quattrocento nelle Alpi occidentali, Turin, Palazzina della Promotrice delle Belle Arti Dès 2006: exposition permanente renouvelée, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_198
Credits
© Vitrocentre Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)
Date
1999
Copyright
© Fondation Gottfried Keller, Office fédéral de la culture, Berne

Inventory

Reference Number
VMR_198
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2016
Version 1.2 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions