Name

Bovard, Jean-Louis Fortuné

Variants
Bovard, Fortuné · Bovard, Jean-Louis
Birth and Death
Fribourg 17.04.1875–13.07.1947 Genève
SIKART
GND
Author and Date of Entry
Camille Noverraz 2017
Locations With Objects
Biographical Data

Probablement natif de Fribourg, où il passe une partie de son enfance, Fortuné Bovard a reçu une formation artistique poussée, s'étendant de 1891 à 1904. Il a dû effectuer un apprentissage de peintre-verrier vers 1891-1894, soit dans l'atelier Greiner, juste avant la reprise par Vinzenz Kirsch (hypothèse renforcée par le fait que l'atelier Kirsch & Fleckner le recommande en 1906 pour la réalisation de l'important cycle de l'église de Cugy (FR)), soit chez Edouard Hosch à Lausanne, avec lequel on suppose qu'il a travaillé à la restauration de la rose de la cathédrale de Lausanne, dès 1904. Mais l'installation de Bovard à Lausanne ne semble pas être antérieure à cette date. Parmi les écoles d'art qu'il a fréquentées, figureraient celles de Genève, Bâle, Munich et Paris. Les forts liens stylistiques visibles dans son travail de la première décennie du siècle indiquent que Bovard a été un élève de Grasset vers 1900-1903, lequel enseignait entre 1890 et 1903 le dessin d'art industriel et la composition décorative à l'école Guérin. Suite à son installation à Lausanne en 1904, il ouvre son propre atelier de peintre-verrier vers 1907. En 1909, il reprend plusieurs des mandats de restauration de la cathédrale de Lausanne suite à la mort de Hosch en 1908. Il réalise durant cette période également plusieurs vitraux en sous-traitance de l'atelier Kirsch & Fleckner : le cycle des vitraux de l'église de Cugy, réalisé en 1906-1907 ; les vitraux du Salesianum de Fribourg (1907), de l'église de Giffers (1907) et de Belfaux (1907-1908), de Planfayon en 1909 (sur la base des maquettes de Friedrich Berbig) (Pasquier, 1999, p. 54-57). Fortuné Bovard travaille également avec l'atelier lausannois Chiara dès 1905, puisqu'on peut lui attribuer les cartons des vitraux de la Brasserie Viennoise à Bulle, réalisés cette année là. En 1916, il fournit également à Chiara un carton pour le vitrail du garage du Closelet à Lausanne. Certains projets de Bovard auraient pu servir pour les deux ateliers (au vu des correspondances entre certains vitraux et cartons) (Hostettler, 2001, p. 35-36). D'autres cycles de vitraux doivent encore être attribués de manière certaine à Fortuné Bovard. Dès la première guerre mondiale, Bovard semble abandonner en grande partie le vitrail et l'art sacré pour se consacrer plus pleinement à des activités graphiques (illustration de livres, almanachs, calendriers, publicités, affiches, dessins d'objets artisanaux et industriels, dessins d'armoiries), menées jusque là parallèlement à sa carrière de peintre-verrier. C'est à Genève, où il s'est installé à la fin de sa carrière, qu'il décède en 1947 (Pasquier, 1999, p. 57-58).

Literature

Pasquier, A. (1999). Les vitraux de l'église de Cugy : conçus par l'abbé Edouard Gambon, élaborés par l'artiste Fortuné Bovard, réalisés par l'atelier Kirsch & [et] Fleckner : art néotemporaliste dans la République chrétienne du canton de Fribourg, en 1907 (Mémoire de Licence inédit). Université de Fribourg.

Hostettler, C. (2001-a). L’Atelier P. Chiara – Lausanne : un producteur de vitraux domestiques au début du 20e siècle. (Mémoire de Licence inédit). Université de Lausanne.

Version 1.3.2 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions | Iconclass Codes