Bestelltes Bild

MP_18.06: Esquisse de La Création du monde sur un plan des vitrages
(FR_Romont_VCR_MP_18.06)

Kontaktdaten

Bitte geben Sie Ihren Vornamen ein.
Bitte geben Sie Ihren Namen ein.
Bitte geben Sie Ihre E-Mail-Adresse ein.
Die E-Mail-Adresse ist ungültig.

Bitte machen Sie so viele Angaben wie möglich (Titel der Publikation, Datenbank, Herausgeber, Auflage, Erscheinungsjahr, usw.)

Bei Fragen können Sie gerne eine E-Mail an info@vitrosearch.ch senden.

Bitte lesen und akzeptieren Sie die Nutzungsbedingungen.
Titel

Esquisse de La Création du monde sur un plan des vitrages

Art des Objekts
Künstler / Hersteller
Datierung
[1951-1952]

Ikonografie

Beschreibung

Esquisse pour la "Création du monde" de Chermignon sur un plan des vitrages de la façade nord de la nef : Dieu à l’extrême gauche, levant la main et séparant le soleil de la lune, puis créant les végétaux et les créatures volantes, puis aquatiques, et enfin terrestres, représentées par un taureau, dans un style rappelant les animaux des peintures rupestres préhistoriques

Iconclass Code
71A2 · die sechs Schöpfungstage (Genesis 1:3-25)
Iconclass Stichworte
Inschrift

EGLISE DE CHERMIGNON / FACE NORD / Dieu sépara la lumière / des ténèbres / 1° il y eut un soir / et un matin // Dieu fit une étendue / entre les eaux / 2 / Dieu appela l'étendue / le ciel. / que les [eaux] qui sont / en dessous du ciel se / rassemblent en un seul lieu / et que la terre apparaisse J. ELLENBERGER / ARCHITECTE S.I.A GENEVE / 22, ST. LEGER 5200

Signatur

Aucune

Technik / Zustand

Erhaltungszustand und Restaurierungen

Plis au milieu, taches

Technik

Crayon

Entstehungsgeschichte

Forschung

Ce travail préparatoire a été réalisé entre 1951 et 1952 par Marcel Poncet dans le cadre d'une commande de vitraux pour l'église Saint-Georges de Chermignon (VS). Alors que Poncet est en plein achèvement des vitraux de la collégiale de Neuchâtel, l'architecte Jean-Marie Ellenberger fait appel à lui pour collaborer à sa nouvelle église qu'il termine à Chermignon. Cette construction moderne pose un problème de choix au verrier, puisqu'il faudrait couvrir de verre des surfaces de 30 mètres de longs sur 3 mètres de haut, correspondant aux deux parois hautes de la nef. Poncet doit donc réfléchir à des solutions nouvelles, du fait de la vaste surface à recouvrir. "Avec ces immenses vides et ces vitrages légers (...) nous avons une masse énorme de lumière à contenir." Cf : Lettre de Poncet à Ellenberger, du 6 mars 1952. Le vitrail prend alors une importance jamais égalée dans aucune autre église dans laquelle Poncet a travaillé. Autant que le toit ou les murs, les vitraux seront l'âme du bâtiment. Les deux hommes imaginent une église complètement baignée de lumière tel un "grand arc en ciel qui finirait en gloire vers le choeur". Cf : Lettre de Ellenberger à Poncet, 11 juillet 1951. Pour les fenêtres hautes, ils envisagent le thème de "la Création du monde", et des verrières non figuratives pour les bas-côtés du choeur, pour des raisons avant tout économiques. La réalisation de ces immenses surfaces de verre nécessitant un coût très élevé, Poncet s'adresse donc à nouveau à la fondation Gleyre, pour financer une partie du projet. La somme versée est cependant plus un appoint qui permet à Poncet de subsister pendant la réalisation des verrières non figuratives des bas-côtés à droite et à gauche du choeur, posées avant la fin de l'année 1952. La question financière sera extrêmement présente tout au long de la réalisation, donnant lieu à des retards et créant des litiges qui mèneront finalement l'Abbé Charles Mayor a mettre abruptement fin au projet en octobre 1952. Poncet a cependant déjà réalisé des esquisses en grandeur et des maquettes pour la partie sud sur la "Création du monde", fournissant de précieuses informations sur son projet. L'artiste n'aura au final, sur ce prodigieux ensemble, réalisé que les deux verrières décoratives des bas-côtés. Il n'achèvera jamais la "Création du monde", dont l'exécution devait être "remise à plus tard", puisqu'il décède d'une crise cardiaque en juin 1953. C'est Jean-Claude Morend qui compléta l'ensemble des vitraux de la nef, en 1986 (NOVERRAZ, 2014, pp. 97-104 ; REYMOND, 1992, pp. 112-115, 177 ; Dossier "Vitraux Chermignon / Correspondance officielle, 1952-1953", boîte "VITRAUX II, 1948-1953", archives Poncet, Vitrocentre Romont).

Datierung
[1951-1952]
Zeitraum
1951 – 1952
Eingangsdatum
1996
Eigentümer

Gabriel et Antoine Poncet

Bibliografie und Quellen

Literatur

NOVERRAZ Camille, [sous la direction de Dave Lüthi], Marcel Poncet (1894-1953), Au coeur de l'oeuvre d'un artiste-verrier, Mémoire de maîtrise, Université de Lausanne, 2014, pp. 97-104

REYMOND Valentine, précédé d'un essai de Jacques Chessex, Marcel Poncet, Paris, La Bibliothèque des Arts, 1992, pp. 112-115, 177

PONCET Marcel, La violence de l’esprit et la pitié du cœur, textes rassemblés par Monique Silberstein, Lausanne, l’Age d’homme, 1984.

Bildinformationen

Name des Bildes
FR_Romont_VCR_MP_18.06
Fotonachweise
© Vitrocentre Romont
Aufnahmedatum
2015
Copyright
© Ayants droit

Inventar

Referenznummer
MP_18.06
Autor und Datum des Eintrags
Camille Noverraz 2016

Weiteres Bildmaterial und verwandte Objekte

Verwandte Objekte
David (?) (La Création du monde)
Arbre (La Création du monde)
La Création du monde (partie non figurée)
Poissons (La Création du monde)
Bovidés et couple d'humains (La Création du monde)
Croquis des vitraux de Chermignon
Croquis et notes pour les vitraux des bas-côtés
Croquis et notes pour les vitraux des bas-côtés
Le soleil et la lune (La Création du monde)
Arbre (La Création du monde)
Noé et l'arche (La Création du monde)
Bovidé (La Création du monde)
Roi ou personnage l'Ancien Testament (La Création du monde)
Equidé (La Création du monde)
Bouquetin (?) (La Création du monde)
Version 1.2 Objekte | Künstler | Werkstätten | Gebäude / Institutionen