Name

Henri Guérin, Plaisance-du-Touch

Period of Activity
1961–
Author and Date of Entry
Camille Noverraz 2015
Information about the Studio

Après sa rencontre avec le maître-verrier Dom Ephrem Socard à l’abbaye bénédictine d’En Calcat dans le Tarn en 1954, qui l’initie à l’art du vitrail en dalle de verre, le français Henri Guérin (1929-2009) s’installe en 1961 avec sa famille à Plaisance-du-Touch, près de Toulouse, où il ouvre son atelier. Il y conçoit et exécute ses vitraux en solitaire, dont une grande partie est destinée à des édifices religieux anciens, mais aussi civils et privés, en France et à l’étranger (Etats-Unis, Canada, Proche-Orient, Cameroun, Philippines, Japon, Namibie (Guérin, 2009, p. 91-92), ainsi qu’en Suisse (chapelle internationale du Rosey, église Saint-Julien de Meyrin et église Sainte-Marguerite de la mission catholique italienne de Genève) (Borel, 2008, p. 178).

Literature

Borel, L. (2008). L’époque contemporaine : 1945-2007. Dans L. Borel (dir.), Emotion(s) en lumière : le vitrail à Genève (p.144-198). Genève, Suisse : APAS Association pour la promotion de l'art sacré : La Baconnière Arts.

Guérin, H. (2009). Henri Guérin : de lumière et d’ombre. Vendin-le-Vieil, France : La Revue de la céramique et du verre.

Guérin Gasc, S. (2003). Henri Guérin peintre-verrier, né en 1929 – son oeuvre au XXème siècle (Thèse de doctorat inédite). Université Toulouse II, France.

Version 1.2 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions