Name

Atelier Lavergne, Paris

Period of Activity
1857–[1936]
Author and Date of Entry
Camille Noverraz 2015
Information about the Studio
L’atelier Lavergne, à l’origine d’une production considérable tant en France qu’à l’étranger (Brésil, Argentine, Australie), est fondé en 1857 par le peintre religieux et critique d’art d’origine lyonnaise Claudius Lavergne (1815-1887) (Pansu, 1992, p. 27). Sans aucune formation de verrier, ce dernier se voit confier une importante commande de vitraux pour la chapelle de l’hôpital parisien Lariboisière, en 1856, qui demandait que le cartonnier en soit aussi l’exécutant (Sauterel, 2008, p. 57). Il ouvre donc un atelier à Paris, à la rue de l’Ouest, où il fait construire un four et emploie plusieurs ouvriers. Il y découvre le travail du verre auquel il apporte beaucoup de soin, veillant méticuleusement à chacune des étapes de création de ses vitraux, retouchant et recuisant jusqu’à obtenir le résultat désiré, peignant ses verres comme des tableaux. Animé par une foi fervente, il accorde également une grande attention au traitement des thèmes religieux et à la cohérence des programmes iconographiques. Son atelier connaît très vite un succès grandissant et les commandes affluent, permettant la construction d’un bâtiment plus grand (Lavergne, s.d., p. 70-75, 87). L’une des plus importantes commandes de vitraux de l’atelier provient de Genève, à la basilique Notre-Dame. Ce cycle de seize verrières est réalisé entre 1856 et 1862 par Claudius, sur la demande de son ami l’abbé Gaspar Mermillod, futur évêque de Lausanne et Genève (Sauterel, 2008, p. 57). Les fils de Claudius, Georges Claudius (1847-1923) et Noël (1852-1896), travaillent au sein de l'atelier paternel avant de lui succéder à sa mort en 1887. En 1902, c'est le fils de Georges Claudius, André (1877-1950), qui reprend l'atelier. Ce dernier serait actif jusqu'en 1913, selon le Répertoire des Peintres verriers du XIXème siècle (France. Direction du patrimoine, 1993, p. 67-68). On recense néanmoins un vitrail signé André Lavergne à l’église Saint-Jean-Trolimon, daté de 1936 (jeanpierrelebihan2, 2008).
Literature
Pansu, E. (1992). Claudius Lavergne : 1815-1887. Dans Lyon et le vitrail : du néo-médiéval à l’art nouveau (p. 27-30). Lyon, France : Archives municipales.
France. Direction du patrimoine. (1993). Répertoire des peintres verriers du XIXeme siècle. Ministère de la culture Direction du patrimoine (3e éd. Mise à jour). Paris, France : Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France.
Sauterel, V. (2008). Les vitraux genevois entre 1830 et 1900. Dans L. Borel (dir.), Emotion(s) en lumière : le vitrail à Genève (p. 52-94). Genève, Suisse : APAS Association pour la promotion de l'art sacré : La Baconnière Arts.
Jeanpierrelebihan2. (2008, 22 novembre). Les Lavergne, un atelier actif de 1888 1936 [article de blogue]. Repéré à jeanpierrelebihan2.over-blog.com/article-25120706.html
Lavergne, G. C. (s.d.). Claudius Lavergne : peintre d’histoire et peintre verrier. France, Paris : Bloud et Cie, Libraires-éditeurs. Repéré à : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k135333c
19 Objects
Title

Artist / Producer
Studio
Dating
Type of Object
Location

Rosace avec les armoiries de divers évêchés et des anges

Atelier Lavergne, Paris
[1858]
Stained glass
Basilique Notre-Dame, Genève

Rosace avec les armoiries de divers évêchés et des anges

Atelier Lavergne, Paris
[1858]
Stained glass
Basilique Notre-Dame, Genève
Version 0.9.8.1