Image Ordered

VMR_240: Saint Georges
(FR_Romont_VMR_VMR_240)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Saint Georges

Type of Object
Artist / Producer
Studio
Dating
1981
Dimensions
178 cm diamètre

Iconography

Description

Saint Georges en armure et nimbé, chevauchant un cheval blanc, tient une lance de ses deux mains et transperce la gueule du dragon couché à ses pieds, qui tourne sa tête et le regarde.

Iconclass Code
11H(GEORGE) · the warrior martyr George (Georgius); possible attributes: banner (red cross on white field), (red) cross, dragon, (white) horse, broken lance, shield (with cross), sword
Iconclass Keywords
Inscription

Aucune

Signature

Yoki 81 (en bas à droite)

Technique / State

State of Conservation and Restorations
  • Dans un cadre en métal de 7-8 mm d’épaisseur, sans crochets (03.2021 JB)
  • Plusieurs fissures dans le réseau de béton.
Technique

Dalles de verre, béton

History

Research

Ce vitrail en dalle de verre a été commandé à par l’Association “Semper Fidelis” à Yoki pour commémorer l’entrée du canton de Fribourg dans la Confédération en 1481. Bien qu’officiellement elle l’offre aux autorités cantonales fribourgeoises (Guisolan, 2011, p. 26), celui-ci a été conçu pour le Musée suisse du Vitrail qui ouvre ses portes en 1981 dans le cadre des festivités du 500e anniversaire de l’entrée du canton dans la Confédération. Il a été longtemps exposé dans les combles du Musée où une ouverture spéciale a été créée pour le présenter (M. Eltschinger, communication personnelle, 4 février 2021). En 2000, pour marquer la fin du siècle,  “Semper Fidelis” offre à chacun de ses membres un poster photographique de la maquette imaginée par Yoki pour cette verrière (Guisolan, 2011, p. 26). Cette association, fondée en 1971 par le Divisionnaire Eugène P. Dénéréaz avec le soutien de ses compagnons de route, soldats chevronnés de la Division mécanisée 1 dont il avait été le commandant, a oeuvré durant quarante ans (1971-2011) en contribuant à favoriser la création artistique et accroître le patrimoine culturel (Guisolan, 2011, p. 5 à 7). Yoki, avec le Dr Pierre Fasel, est à l’origine de la création du Musée suisse du vitrail à Romont. C’est lui qui a eu l’idée d’en faire un musée dédié à l’art du vitrail, la première institution muséale consacrée à cet art. Ceci lui paraissait pertinent à plusieurs titres : Romont avait été durant plus de vingt ans au centre du phénomène de renouveau de l’art sacré en Suisse romande à travers l’action du Groupe de Saint-Luc et de son architecte phare, Fernand Dumas, qui avait ses bureaux à Romont. Cingria, principal animateur de ce renouveau, habitait plusieurs mois par année dans la cité fribourgeoise et non loin de là, l’église de Mézières, construite en 1939 par Dumas et dans laquelle le verre habillait tout l’intérieur, possède l’un des plus grands ensembles de peinture sous-verre au monde, réalisé par Emilio Maria Beretta (”Yoki peintre et verrier”, 25 septembre 2000). Pour cette dalle de verre, Yoki travaille comme d’habitude avec le verrier fribourgeois Michel Eltschinger. Rencontré en 1953, alors que celui-ci entre en apprentissage dans l’atelier d’Herbert Fleckner où l’artiste avait ses habitudes, ils vont rapidement développer une belle entente qui va les amener vers une collaboration et une amitié extraordinaire qui va durer plus de cinquante ans, jusqu’à la mort de l’artiste en 2011. Michel Eltschinger, sur demande de son patron Herbert Fleckner, s’est attelé à la pratique de la dalle de verre car personne d’autre à l’atelier ne la pratiquait. C’est ainsi qu’il s’est familiarisé avec cette technique et en est devenu l’un des meilleurs praticiens. Lorsqu’il décide de quitter Fleckner pour se mettre à son compte en 1968, ce dernier lui demande de continuer à pratiquer la dalle de verre pour lui. C’est ainsi qu’il réalise comme “tâcheron” toutes les dalles de verre de l’église du Christ-Roi à Fribourg (Eltschinger, 2013, p. 6, 8-9, 26-27). Yoki, quelques années après son retour de Paris en 1952, va s’adonner pour la première fois à la dalle de verre pour les vitraux de la chapelle du Séminaire de Regina Mundi à Fribourg (1958), dédiés à la Vierge. Au nombre de quatorze, ils reflètent encore l’aspect de la mosaïque translucide pratiquée dans les premières années suivant la création de l’invention de la technique de la dalle de verre, au début des années 1930. Yoki comprend très vite les possibilités techniques et artistiques qu’offre la dalle de verre lors de la réalisation des fenêtres de la chapelle Saint-Joseph à l’église Saint-Pierre de Fribourg (1959). Il pratique cette technique durant toute sa carrière de peintre-verrier, autant dans le domaine sacré que profane, et crée des oeuvres extraordinaires et étonnantes, comme la baie monumentale de la Pentecôte pour l’église catholique de Fleurier (1972) ou les petites ouvertures surplombant le bassin de la piscine couverte de l’ancien Institut Stavia, à Estavayer-le-lac (1965) (Baud, 2001, p. 58, 59, 142).

Dating
1981
Date of Receipt
1981
Donator / Vendor

Don de l’Association Semper Fidelis (association d’anciens officiers)

Owner

Vitromusée Romont

Inventory Number
VMR 240

Bibliography and Sources

Literature

A. F. (1983). Le vitrail d’hier et d’aujourd’hui. Le Musée du Vitrail à Romont. Sandoz Bulletin (66), 18-28.

Baud, P. (2001). Yoki, un demi-siècle de vitrail : un monde de lumière. Saint-Maurice, Suisse : Saint-Augustin.

Borgeaud, G. (1978). Yoki. Fribourg, Suisse : Musée d’art et d’histoire.

Dousse, A. (1984). Le Musée suisse du vitrail à Romont. s.l., Suisse : Société de Banque suisse.

Eltschinger, M. (2013). Les amitiés de couleur : soixante ans d’art verrier. Villars-sur-Glâne, Suisse : Michel Eltschinger.

Fondation du Musée de Romont. (1981). Musée du vitrail, Romont. Fribourg, Suisse : Imprimerie St-Paul.

Guisolan, J. (2011). Semper Fidelis : 1971 – 2011. Quarante ans de mécénat au service de la culture. Pully, Suisse : Verte-Rive.

Roudaut, J. (1987). Yoki. Fribourg, Suisse : Martin Michel.

Yoki peintre et verrier. (2000, 25 septembre). [Film couleur, Association Films Plans-Fixes].

Exhibitions

1981- environ 1999 ou 2005 : exposition permanente, Musée Suisse du Vitrail, Romont 18.04-03.10.2021 : Un Art Vivant, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_240
Credits
© Vitrocentre Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)
Date
1999
Copyright
© Ayants droit

Inventory

Reference Number
VMR_240
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2014 ; Valérie Sauterel 2021
Version 1.3.1 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions | Iconclass Codes