Image Ordered

KF_531: Saint Jean-Baptiste et saint Pierre
(FR_Romont_VCR_KF_531)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Saint Jean-Baptiste et saint Pierre

Type of Object
Artist / Producer
Dating
1922

Iconography

Description

Sur la lancette de gauche, saint Jean-Baptiste, debout de trois quarts, tient de ses deux mains un bâton cruciforme au sommet duquel flotte une banderole. Sur la lancette de droite, saint Pierre debout, également de trois quarts, tient deux clefs dans ses mains. Il baisse la tête. Au sommet de chaque lancette, un buste d’ange se présente les ailes fermées. Au sommet du vitrail, un phénix s’envole au-dessus de flammes.

Iconclass Code
11H(JOHN THE BAPTIST)(+3) · John the Baptist; possible attributes: book, reed cross, baptismal cup, honeycomb, lamb, staff (+ angel(s))
11H(PETER)(+3) · the apostle Peter, first bishop of Rome; possible attributes: book, cock, (upturned) cross, (triple) crozier, fish, key, scroll, ship, tiara (+ angel(s))
25FF3(PHOENIX) · fabulous animals ~ birds: phoenix
Iconclass Keywords
angel · animal · apostle · baptismal cup · bird · book · Christian religion · cock · cross · crozier · cup · earth · fish · honeycomb · John the Baptist (St.) · key · lamb · nature · Peter (St.) · phoenix · reed · religion · saint · scroll · ship · staff · supernatural · tiara · upside down · world
Inscription

ECCE AGNUS / DEI (lancette de gauche sur la banderole)

Signature

Aucune

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Taches, petits trous, bords abîmés

Technique

Gouache, crayon

History

Research

Ce carton en couleur est le modèle précis à l’échelle 1:1 du vitrail consacré à saint Jean-Baptiste et saint Pierre pour la première fenêtre à gauche dans le choeur de l’église Saint-Aubin à Saint-Aubin. L’ensemble des quatre vitraux du choeur est l’oeuvre de l’artiste Henri Broillet et de l’atelier fribourgeois Kirsch & Fleckner et date de 1922, comme l’indique la date mentionnée en bas à droite sur le vitrail de la Crucifixion. Bien que partiellement effacée, nous pouvons tout de même la lire. Elle devait vraisemblablement être précédée de la signature de l’atelier qui a aujourd’hui disparu. Des traces de grisaille le laissent supposer. L’église de Saint-Aubin est l’un des édifices religieux majeurs du XVIe siècle, en campagne. Il date de 1516-1519. En 2007, la chapelle mortuaire est pourvue de verrières de Jean-Pierre Demierre (Lauper, 2012, p. 291). Comme il le fera à Nuvilly quinze ans plus tard, Broillet réalise certains cartons en noir et blanc et d’autres en couleur. Le vitrail dédié à Adam et Eve fait l’objet de deux cartons séparés, les autres sont des projets uniques. Au début des années vingt, Broillet est un jeune artiste verrier. Il débute sa carrière en 1916 à l’église Saint-Pierre-et-Paul à Villars-sur-Glâne avec un cycle très réussi, de mouvance Art nouveau. En 1919, il réalise six vitraux très soignés de dimensions modestes pour la chapelle Saint-Anne à Sommentier. Il y affirme son style et ses qualités indéniables de coloriste. La même année qu’à Saint-Aubin, il crée une grande verrière pour la nef de l’église Saint-Etienne à Belfaux, composition d’un autre ordre, basée sur des faits historiques et aux coloris moins contrastés, élaborés dans une gradation délicate de tons. Les quatre verrières de Saint-Aubin sont parmi ses plus belles créations et témoignent de toute la maturité de l’artiste. Comme pour sa grande verrière datant de 1917 à la collégiale à Romont, il utilise la couleur avec des contrastes marquants pour créer des clairs obscurs très intenses. C’est en associant un riche panel de couleurs vives et en jouant sur les nuances de chacune d’entre elles qu’il arrive à donner une grande force à son dessin. Pour accentuer la dramaturgie de ses scènes, il situe ses personnages dans un cadre nocturne et les place sur des fonds à tendance non figurative, composés de grandes pièces de verre foncées (brunes, grises, bleues, noires) travaillées à la grisaille. L’artiste dessine sur le carton de la Crucifixion le remplage de la fenêtre et l’intègre comme un élément à part entière dans sa composition.

Dating
1922
Date of Receipt
23.12.1991
Donator / Vendor

Donation privée

Owner

Vitrocentre Romont

Previous Owner

Collection privée

Bibliography and Sources

Literature

Lauper, A. (2012). Saint-Aubin. Dans Société d’histoire de l’art en Suisse (dir.), Guide artistique de la Suisse (tome 4b, p. 290-292). Berne, Suisse : Société d’histoire de l’art en Suisse.

Schöpfer, H. (1994). Saint-Aubin : église Saint-Aubin. Inventaire du patrimoine religieux (IPR). Document inédit.

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VCR_KF_531
Credits
© Vitrocentre Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)
Date
1996
Copyright
© Ayants droit

Inventory

Reference Number
KF_531
Author and Date of Entry
Augustin Pasquier 1998 ; Valérie Sauterel 2018

Linked Objects and Images

Linked Objects
Adam et Eve chassés du Paradis (partie inférieure du vitrail)
Ange chassant Adam et Eve du Paradis (partie supérieure du vitrail d’Adam et Eve chassés du Paradis)
Saint Paul et Moïse
Crucifixion
Version 1.3.1 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions | Iconclass Codes