Image Ordered

VMR_416: Ecce Agnus Dei – Jean-Baptiste rencontre le Christ · Médaillon provenant de la cathédrale de Lausanne
(FR_Romont_VMR_VMR_416_1)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Ecce Agnus Dei – Jean-Baptiste rencontre le Christ · Médaillon provenant de la cathédrale de Lausanne

Type of Object
Artist / Producer
unknown · Artiste de la Bourgogne ?
Studio
unknown · Atelier de la Bourgogne ?
Dating
vers 1195
Dimensions
ø 66 cm

Iconography

Description

Médaillon médiéval représentant sur fond bleu Jean-Baptiste présentant Jésus à la foule. Au centre se trouve Jean-Baptiste, auréolé de rouge et vêtu d’une tunique verte et d’un manteau violet. Son visage se tourne vers les huit personnages qui assistent à la scène, à sa droite. Son bras droit désigne le Christ qui apparaît sur la droite. Ce dernier est vêtu d’une tunique blanche et d’un manteau violet. Son regard est dirigé vers le haut. Il est auréolé de rouge, avec trois rayons blancs. Ses bras sont repliés sur sa poitrine. Un phylactère placé entre le prédicateur et le Christ porte l’inscription ECCE AGNUS DEI. Au-dessus des personnages, le ciel est symbolisé par des lignes ondoyantes blanches, rouges et jaunes. La foule est debout sur un arc jaune, Jean-Baptiste sur un arc rouge. Le médaillon est encadré d’un filet d’encadrement rouge et d’un fin filet d’encadrement perlé. Sur le bas, les filets d’encadrement sont interrompus par une frise verte à palmettes dessinant un segment d’étoile.

Iconclass Code
73C113 · John the Baptist identifies Christ as the Lamb of God ('Ecce Agnus Dei') (John 1:29, 1:36)
Iconclass Keywords
Inscription

ECCE AGNUS DEI (sur phylactère placé entre Jean-Baptiste et le Christ)

Signature

Aucune

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Etat général bon. Nombreuses traces de corrosion. Le vitrail a été restauré vers 1900: quelques verres ont été remplacés (deux éléments de draperie des disciples et la main gauche du Christ) et le panneau a été entouré du filet d’encadrement rouge et de la frise perlée (Trümpler, 2001).

Technique

Vitrail au plomb, grisaille, verres colorés dans la masse

History

Research

A l’exception de la Rose, le médaillon est un des rares fragments ayant survécu à la destruction de presque tous les vitraux médiévaux de la cathédrale de Lausanne, victime entre autres d’un incendie en 1235, puis d’actes de vandalisme durant les guerres de Bourgogne et la Réforme (Amsler, 1999, p. 43). Ces vitraux rescapés ont servi comme bouche-trou (pièces de réparation pour meubler des vides) lors d’une restauration au XVIIIe siècle de la grande rose cosmologique de la cathédrale (Amsler, 1999, p. 35). Le médaillon y a été inséré au plus tard vers 1770 (Amsler, 1999, p. 70). Vers 1891, les vitraux de la rose sont déposés par Edouard Hosch et transportés dans son atelier (Amsler, 1999, p. 39). Dans le cadre de ces nouvelles mesures de conservation, le médaillon a été ôté, ensemble avec les autres éléments étrangers à l’iconographie d’origine. Parmi ces pièces dépareillées, un groupe de sept vitraux, dont notre médaillon, se composaient d’éléments médiévaux. Avec trois autres panneaux, notre fragment conservait assez d’éléments d’origine pour permettre d’identifier une provenance commune,une fenêtre consacrée à saint Jean-Baptiste (Amsler, 1999, p. 68). Cette fenêtre, ainsi que l’autel consacré à Jean-Baptiste, était située dans les parties orientales de la cathédrale, construites en 1195 déjà (Trümpler, 2006, p. 84). Ce médaillon est ainsi un des plus vieux vitraux conservés en Suisse. Les fragments récupérés dans la rose furent placés dans les fenêtres inférieures du transept sud, sous la rose (Amsler, 1999, p. 39). Ils y sont restés jusqu’en 1934 (Beer, 1956, p. 58). La frise verte brisée à palmettes et le reste d’une palmette jaune en bas du médaillon sont des vestiges de l’encadrement d’origine, lorsque le médaillon était inséré dans la fenêtre dédiée à Jean-Baptiste (Beer, 1956, p. 58). Le filet d’encadrement rouge et la frise perlée datent quant à eux de l’époque du déplacement du médaillon dans les fenêtres inférieures (Trümpler, 2001). Les trois éléments essentiels de la scène tirée du Nouveau Testament (Jn 1:29) sont représentés de manière concise et directe, propre à l’iconographie médiévale (Trümpler, 2006): la foule, le Christ et au centre Jean-Baptiste avec son geste très explicite qui résume toute la scène. Le style, à la charnière de l’art roman et gothique, s’approche de créations bourguignones (Bergmann, 2006, p. 84). Ellen Beer y a reconnu une influence byzantine (Beer, 1956, p. 58). L’application de la grisaille des deux côtés du verre est à relever (Beer, 1956, p. 34). Les vêtements du saint et du Christ ont été restaurés en 1817 et 1822 (Beer, 1956, p. 58).

Dating
vers 1195
Period
1190 – 1200
Date of Receipt
Prêt dès mars 2001
Previous Location
Owner

Musée cantonal d’archéologie et d’histoire, Lausanne

Inventory Number
MCAH N° 58012

Bibliography and Sources

Literature

Amsler, Ch., Chuard, D., Dresco, J.-P., Donche Gay, S., Leyat, S. [et al.] (1999). La rose de la cathédrale de Lausanne : histoire et conservation récente. Lausanne: Editions Payot.

Beer, J. Ellen (1956). Die Glasmalereien der Schweiz vom 12. bis zum Beginn des 14. Jahrhunderts. Dans Corpus Vitrearum Medii Aevi, Schweiz, Band 1. Basel : Birkhäuser Verlag.

Trümpler, S. (2001). Artiste inconnu, Ecce Agnus Dei – Jean-Baptiste rencontre le Christ, cathédrale de Lausanne. Dans U. Bergmann, R. Hasler, Y. Jolidon, A. Kaiser, B. Kurmann-Schwarz et S. Trümpler. Raconte-moi le vitrail… : une introduction par le biais d’exemples exposés au Musée Suisse du Vitrail à Romont et de vitraux de la région (p. 78). Romont, Suisse : Musée Suisse du Vitrail/ Centre suisse de recherche et d’information sur le vitrail..

Trümpler, S. (2006). Artiste inconnu, Ecce Agnus Dei – Jean-Baptiste rencontre le Christ, cathédrale de Lausanne. Dans U. Bergmann, R. Hasler, Y. Jolidon, A. Kaiser, B. Kurmann-Schwarz et S. Trümpler. Raconte-moi le vitrail… : une introduction basée sur des œuvres du Vitromusée Romont et de vitraux de la région (p. 84). Romont, Suisse : Vitromusée Romont.

Exhibitions

Dès 2006: exposition permanente, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_416_1
Credits
© Vitromusée Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)
Date
2016
Copyright
© Musée cantonal d’archéologie et d’histoire, Lausanne

Inventory

Reference Number
VMR_416
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2016
Version 1.3.1 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions | Iconclass Codes