Image Ordered

VMR_242: Feuille de lierre · Efeublatt
(FR_Romont_VMR_VMR_242)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Feuille de lierre · Efeublatt

Type of Object
Artist / Producer
Studio
Dating
1982
Dimensions
129 x 112.5 cm (panneau) · 141 x 123 cm (cadre en bois)

Iconography

Description

Vitrail au plomb représentant en son centre de manière stylisée une grande feuille de lierre jaune foncé. Celle-ci se détache sur un fond à prédominance blanche et gris clair, animé de verres d’autres couleurs, notamment des nuances de vert et bleu, rehaussées de quelques touches de rouge et de jaune. Des lignes peintes à la grisaille le long des baguettes de plomb élargissent optiquement leur largueur. Le panneau est placé dans un cadre en bois.

Iconclass Code
25G4(IVY) · plants and herbs: ivy
Iconclass Keywords
barley · earth · herb · ivy · lotus · mint-plant · nature · plant · world
Inscription

Aucune

Signature

Aucune

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Etat général bon. Une grande fissure traverse un verre jaune. Le mastic est visible par endroit. Le panneau est légèrement incurvé dans la partie inférieure.

Technique

Vitrail au plomb, verre antique, verre doublé et verre opalescent, grisaille

History

Research

L’artiste allemand Georg Meistermann (1911–1990) compte avec Ludwig Schaffrath et Jochem Poensgen parmi les créateurs de vitraux les plus influents de l’après-guerre en Allemagne et, “par sa recherche conséquente de nouvelles formes d’expression, a jeté les bases d’un vocabulaire innovateur” (Trümpler, 1990, p. 4). Il est l’auteur de plus de mille vitraux répartis dans environ 250 bâtiments sacrés ou profanes, majoritairement en Allemagne. Alors que les commandes affluent après la guerre, la demande baisse petit à petit vers 1965 (Wilhelmus, 2014, p. 166). Ce vitrail autonome, réalisé à plus de 70 ans, peut être qualifié d’œuvre de maturité. Il a été projeté et exécuté en 1982 à la demande de l’atelier Dr. H. Oidtmann à Linnich, à l’occasion du 125ème anniversaire de l’entreprise (Wilhelmus, 2014, p. 499). L’artiste était alors occupé par la prestigieuse commande pour des vitraux dans la Basilique Saint-Géréon à Cologne. La feuille de lierre est clairement reconnaissable dans ce panneau figuratif, alors que la majorité des vitraux de Georg Meistermann, dès les années 1950, se distinguent par une complète abstraction. Dès 1975 environ, les motifs figuratifs reprennent toutefois un peu plus d’importance dans son œuvre. Le motif de la feuille apparaît dès 1973 dans les peintures de l’artiste (cf. Gausling, 1981, Katalog Nr. 127) et se rencontre dans ses œuvres graphiques jusqu’à la fin de sa vie. Une huile sur toile de 1982 intitulée “Herbstliches Blatt” s’approche le plus du sujet de notre vitrail (Grimme, 1984, N°cat. 46, p. 36). Certains traits tracés à la grisaille sur les verres jaunes pourraient évoquer les nervures de la feuille de lierre. Toutefois, leur présence sur d’autres verres semble plutôt indiquer que l’artiste souhaitait par ces traits animer la surface du verre, jusqu’à évoquer des fausses fissures et des structures sur le verre. L’utilisation de la grisaille pour élargir les baguettes de plomb et souligner leur présence et fonction graphique est à relever. L’artiste a accordé un grand soin au choix des verres, combinant des verres antiques et des verres opaques et jouant avec leurs divers degrés de translucidité et d’opacité. Dans un interview accordé en 1979 à Manfred de la Motte, Georg Meistermann déclare à ce sujet: “Wenn ich ein Bild male, oder wenn ich aquarelliere, dann kann ich eine bestimmte Transparenz, eine Durchsichtigkeit erreichen, oder ich kann pastos malen, also dicht werden. Beim Glas hingegen stellen sich diese Probleme nur einmal und zu Anfang: wie dicht darf ein Glas sein, wie durchsichtig darf es sein – oder wie wenig durchsichtig muss es sein. [ ] Einige Opalgläser lasse ich dicht herstellen, dass sie wie transparentes Porzellan wirken.” (De la Motte, 1979, p. 17; traduction partielle de cette citation dans Trümpler, 1990, p. 6). Le style très graphique, ainsi que l’important contraste entre les verres clairs et foncés sont récurrents dans l’œuvre verrière de l’artiste. Quatre répliques de cette œuvre ont été réalisées, trois en 1989-90, la dernière en 1994 (Wilhelmus, 2014, p. 499). Les couleurs de la version posthume diffèrent un peu de l’original (Wilhelmus, 2014, p. 499-500). Il n’est pas exceptionnel que des répliques des vitraux autonomes de l’artiste aient été réalisées (cf. catalogue de son œuvre verrier dans Wilhelmus, 2014). Le vitrail a été acquis par le musée en 1985 suite à l’exposition “Image du vitrail allemand de la collection Oidtmann” (cf. Fasel, 1985), grâce au soutien de la Fondation du Jubilé de l’UBS.

Dating
1982
Date of Receipt
1985
Donator / Vendor

Fondation du Jubilé de l’UBS (achat avec leur soutien financier)

Owner

Vitromusée Romont

Inventory Number
VMR 242

Bibliography and Sources

Literature

De la Motte, M. (1979). Georg Meistermann über Glasfenster – ein Gespräch mit Manfred de la Motte, 12-21. Dans: Georg Meistermann. Die Fenster der Feldkirche. Bonn : Galerie Hennemann.

Fasel, P. (1985). Image du vitrail allemand de la collection Oidtmann (catalogue de l’exposition au Musée suisse du Vitrail Romont, du 30 juin au 3 novembre 1985). Romont: Musée suisse du vitrail.

Gausling, H., Krüper, J., Schrade, E. und D., van der Grinten, H. (1981). Georg Meistermann : Aquarelle, Gouachen und Zeichnungen : Retrospektiven der Arbeiten 1928-1980. (Catalogue d’exposition : Fritz-Winter-Haus, Ahlen, 9. Mai-6. Juni 1981, Galerie Heimeshoff, Essen, 9. Mai-6. Juni 1981, Schlosshofgalerie Kissleg und Lindnau, 13. Juni-12. Juli 1981). Ahlen: Fritz-Winter-Haus.

Grimme, E. G., Böll, H., Oellers, A. C. (1984). Georg Meistermann. Gemälde 1958-1984. (Catalogue d’exposition : Suermondt-Ludwig-Museum der Stadt Aachen, 24.6 – 19.8.1984. Mittelrhein-Museum Koblenz, 2.9. – 23.9.1984). Aachen: Suermondt-Ludwig-Museum der Stadt Aachen.

Kaiser, A. (2006). Georg Meistermann, atelier Dr. Heinrich Oidtmann, Linnich, Feuille de lierre, 1982. Dans U. Bergmann, R. Hasler, Y. Jolidon, A. Kaiser, B. Kurmann-Schwarz et S. Trümpler. Raconte-moi le vitrail… : une introduction basée sur des œuvres du Vitromusée Romont et de vitraux de la région (p. 72). Romont, Suisse : Vitromusée Romont.

Ruhrberg, K., Schäfke, W. (1991). Georg Meistermann. Monographie und Werkverzeichnis. Köln: Wienand Verlag.

Trümpler, S., Oellers, A. C. (1990). Georg Meistermann, Ludwig Schaffrath. Vitraux, tableaux, dessins. Glasgemälde, Gemälde und Zeichnungen (catalogue de l’exposition au Musée suisse du Vitrail Romont, du 12 mai au 28 octobre 1990). Romont : Musée suisse du vitrail.

Wilhelmus, L. (2014). Georg Meistermann. Das glasmalerische Werk. Petersberg: Michael Imhof Verlag.

Exhibitions

30.06.–03.11.1985: Image du vitrail allemand de la collection Oidtmann, Musée suisse du vitrail Romont De 1985 à novembre 2016: exposition permanente, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_242
Credits
© Vitrocentre Romont
Copyright
© 2016, ProLitteris, Zurich

Inventory

Reference Number
VMR_242
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2016
Version 1.2 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions