Image Ordered

VMR_205: Trilobe ornemental provenant de la collégiale de Romont
(FR_Romont_VMR_VMR_205_1)

Contact Details

Please specify your first name.
Please specify your name.
Please specify your e-mail address.
The e-mail address is invalid.

Please provide as much information as possible (publication title, database, publisher, edition, year of publication, etc.).

Should you have any questions, please send us an e-mail: info@vitrosearch.ch.

Please read and accept the terms of use.
Title

Trilobe ornemental provenant de la collégiale de Romont

Type of Object
Artist / Producer
unknown · Artiste du Haut-Rhin ?
Studio
unknown · Atelier du Haut-Rhin ?
Dating
vers 1348
Dimensions
31 x 39 cm; diamètre d’une lobe : 21 cm

Iconography

Description

Vitrail au plomb en forme de jour trilobé, décoré de trois feuilles de houx ou de chênes enroulées et entourant une petite rosace bleue. Les feuilles blanches, émergeant de l’anneau blanc qui cerne la rosace centrale, se détachent clairement sur un fond rouge. Un filet d’encadrement blanc entoure le trilobe.

Iconclass Code
48A98311 · foliage ~ ornament
Iconclass Keywords
art · civilization · culture · foliage · ornament · plant · public · society
Inscription

Aucune

Signature

Aucune

Technique / State

State of Conservation and Restorations

Traces de corrosion; un verre rouge fissuré.

Technique

vitrail au plomb, grisaille

History

Research

Ce jour trilobé provient, ensemble avec un quadrilobe (MAHF 2006-338), de l’ancienne chapelle de Saint-Jean-Baptiste de la Collégiale de Romont, à l’emplacement où se trouve aujourd’hui les vitraux dédiés à la Vierge. Cette chapelle, construite de 1344 à 1348 à l’initiative d’un riche bourgeois de Romont, était décorée notamment par deux verrières montrant saint Sylvestre et saint Jean l’Evangéliste (originaux aujourd’hui exposées au Musée d’art et d’histoire de Fribourg) (Andrey, 1996, p. 72). Le trilobe et le quadrilobe, qui accompagnaient ces vitraux figuratifs, datent donc vraisemblablement de 1348 environ. En raison de la disparition presque complète des vitraux du XIVe siècle des centres urbains suisses, les possibilités de comparaison stylistique sont restreintes et il est difficile de préciser l’emplacement de l’atelier à l’origine du panneau (Bergmann, 2006, p. 62). Notre panneau présente une parenté stylistique avec des vitraux provenant des régions du Rhin supérieur et inférieur. Deux fenêtres réalisées vers 1340 pour la chapelle Sainte-Catherine de la cathédrale de Strasbourg (bas-côté méridional, Chap s I, et s III) présentent des remplages très semblables (Bergmann, 2006, p. 62; cf. Beyer, 1986). Les feuilles de chêne ou de houx enroulées en spirale s’y développent toutefois sur des panneaux en forme de lancette à pointe trilobée et se placent symétriquement de part et d’autre d’un rameau jaune et droit (cf. Beyer, 1986, p. 510, fig. 469 et 485). Pour se faciliter le remontage du trilobe lors d’une restauration ancienne, le verrier a numéroté les trois motifs de feuilles avec des petits traits près de la pointe des lobes. L’atelier Kirsch à Fribourg l’a restauré après la deuxième guerre mondiale (Beer, 1965, p. 70, note 199).

Dating
vers 1348
Period
1340 – 1350
Previous Location
Owner

MAHF, Musée d’art et d’histoire de Fribourg

Previous Owner

Max de Techtermann (jusqu’en 1889)

Inventory Number
MAHF 2006-337

Bibliography and Sources

Literature

Andrey, I. (1996). La collégiale : un musée du vitrail ?. Dans Service des biens culturels (dir.). La collégiale de Romont (Patrimoine fribourgeois, no. 6, p. 71-83). Fribourg : Service des Biens culturels.

Becksmann, R. (2002). Les vitraux de la chapelle Sainte-Catherine de la cathédrale de Strasbourg: point culminant et déclin de la représentation architecturale du style rayonnant. Dans Représentations architecturales dans les vitraux : colloque international, Bruxelles, Palais des Académies, 22-27 août 2002 (p. 75-84). Liège: Commission royale des monuments sites et fouilles de la Région wallonne.

Beer, E. J. (1965). Die Glasmalereien der Schweiz aus dem 14. und 15 Jahrhundert, ohne Königsfelden und Berner Münsterchor, p. 69-75. Dans Corpus Vitrearum Medii Aevi, Schweiz III. Basel : Birkhäuser Verlag.

Bergmann, U., Hasler, R., Jolidon, Y., Kaiser, A., Kurmann-Schwarz, B. et Trümpler, S. (2006). Raconte-moi le vitrail...: une introduction basée sur des œuvres du Vitromusée Romont et de vitraux de la région (p. 62-63, ill.49). Romont, Suisse : Vitromusée Romont.

Beyer, V. (1986). Vitraux de la chapelle Sainte-Catherine. Dans Beyer, Victor, Wild-Block, Christiane, Zschokke, Fridtjof, Les vitraux de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. (Corpus Vitrearum France, volume IX-1, p. 505-543). Paris, France : Editions du Centre national de la recherche scientifique.

Rahn, J. R. (1884), Zur Statistik schweizerischer Kunstdenkmäler V, Kanton Freiburg. Dans Indicateur d’antiquités suisses 17, p. 22-24.

Exhibitions

Dès 2006 : exposition permanente, Vitromusée Romont

Image Information

Name of Image
FR_Romont_VMR_VMR_205_1
Credits
© Vitromusée Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)
Date
2015
Copyright
© Musée d'art et d'histoire Fribourg (MAHF)

Inventory

Reference Number
VMR_205
Author and Date of Entry
Astrid Kaiser 2016
Version 1.3.1 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions | Iconclass Codes