Name

Maison communale de Plainpalais

Address
52, rue de Carouge
1205 Genève
Geographical Hierarchy
Coordinates (WGS 84)
Author and Date of Entry
Valérie Sauterel 2008
Information about the Building

En 1905, la commune de Plainpalais, par l'intermédiaire du maire C. Page, lance un concours d’idées pour une maison communale. La commission décerne le premier prix à l’architecte F. Hellé qui est alors chargé d’élaborer des plans plus détaillés. En parallèle, l’architecte J. Marschall est également sollicité. En 1907, c’est finalement le projet de ce dernier qui est retenu. Le chantier s’ouvre en mars 1908. Le 28 novembre 1909, la maison est inaugurée. L'édifice, construit en L, octroie une large place aux espaces de circulation. Il comporte une grande salle de spectacles, une salle de réunion, un théâtre, une bibliothèque, un buffet avec vestiaire, un poste de gendarmerie et des appartements. L’intérieur est orné de faux marbre, toiles marouflées, peintures murales, mosaïques, staffs et vitraux. Ces décors sont fortement marqués par l’Art nouveau. Extérieurement, l'asymétrie des volumes, le mouvement des masses, les décrochements multiples attirent le regard. Inspiré par le "Heimatstil", l'architecte mêle aussi ses références au néo-baroque et à l’Art nouveau. Le style procède du collage, élevé ici au rang de principe esthétique. En 1923, la terrasse au-dessus du promenoir du rez-de-chaussée est transformée en galerie fermée. En 1938, les façades sont restaurées comme les peintures. En 1947, c’est la bibliothèque qui est rénovée ainsi que la grande salle et la salle de spectacles. En 1954, les cuisines en sous-sol sont changées. En 1961, les peintures de la grande salle sont rafraîchies. En 1968, le théâtre Pitoëff est complètement rénové. En 1971, de nouvelles interventions sur l’édifice sont effectuées. Entre 1998 et 2000, une restauration complète du bâtiment permet de lui redonner tout son éclat. Les vitraux de Jourdin représentant les 12 mois de l’année sont restaurés par l'atelier du vitrail d'E. D'Alp qui complète les six vitraux manquants par ses propres créations, tout en respectant l'unité d'ensemble. (KOELLIKER 2000 / KOELLIKER 2002)

Literature

Armand Brulhart et Erica Deuber-Pauli, “Autour de l’axe de la rue de Carouge”, in Ville et canton de Genève, coll. “Arts et monuments”, SHAS, Berne, (1ère éd. 1985) 1993, p. 180

M. Koelliker, Salle communale de Plainpalais, Conservation du patrimoine architectural, Journées du patrimoine, Ville de Genève, 2000

M. Koelliker, Salle communale de Plainpalais, Conservation du patrimoine architectural, Ville de Genève, Genève, 2002

Loading…
Version 1.2 Objects | Artists | Studios | Buildings / Institutions