Bestelltes Bild

KF_826: Sainte Cécile jouant de l’orgue
(FR_Romont_VCR_KF_826)

Kontaktdaten

Bitte geben Sie Ihren Vornamen ein.
Bitte geben Sie Ihren Namen ein.
Bitte geben Sie Ihre E-Mail-Adresse ein.
Die E-Mail-Adresse ist ungültig.

Bitte machen Sie so viele Angaben wie möglich (Titel der Publikation, Datenbank, Herausgeber, Auflage, Erscheinungsjahr, usw.)

Bei Fragen können Sie gerne eine E-Mail an info@vitrosearch.ch senden.

Bitte lesen und akzeptieren Sie die Nutzungsbedingungen.
Titel

Sainte Cécile jouant de l’orgue

Art des Objekts
Künstler*in / Hersteller*in
Datierung
1907

Ikonografie

Beschreibung

Sainte Cécile présentée de profil et auréolée joue de l’orgue tout en tournant sa tête vers le spectateur. A l’arrière-plan un toit et deux colonnes contre lesquelles pousse de la verdure. Au premier plan à droite une tige de lys blancs et à gauche une guirlande de fleurs.

Iconclass Code
11HH(CECILIA)111 · die hl. Cäcilia musiziert und/oder singt
Iconclass Stichworte
Inschrift

St. Cecilie (au verso en haut à droite)

Signatur

Aucune

Technik / Zustand

Erhaltungszustand und Restaurierungen

Fusain légèrement effacé, bords légèrement abîmés, taches, trou en bas à gauche,trous de punaises

Technik

Fusain, aquarelle, gouache, crayon

Entstehungsgeschichte

Forschung

Ce carton partiellement en noir et blanc à l’échelle 1:1 est le projet définitif pour la baie centrale des fenêtres hautes de la façade occidentale de l’église Saint-Martin de Cugy. C’est sous l’égide de l’abbé Edouard Gambon que se déroule la réalisation des vitraux de la nouvelle église de Cugy, construite entre 1906 et 1907. L’abbé s’adresse pour cela à l’atelier Kirsch & Fleckner qui contacte Fortuné Bovard, alors probablement actif dans l’atelier d’Edouard Hosch pour la restauration des vitraux de la cathédrale de Lausanne. Possédant son propre atelier à Lausanne dès 1907, il semble qu’il travaille pour Cugy en sous-traitance de l’atelier Kirsch & Fleckner depuis le chef-lieu vaudois (Pasquier, 1999, p. 45-46, 56). Les vitraux, sans doute achevés et posés en août 1907, suivent le programme iconographique complexe élaboré en février 1907 par l’abbé, intitulé “Projets de vitraux” et destiné à fournir des indications iconographiques à Fortuné Bovard (Pasquier, 1999, p. 48). Pour les verrières de la façade occidentale, Edouard Gambon choisit le thème de la liturgie, dont trois verrières pour les fenêtres hautes représentant sainte Cécile, au centre, avec deux groupes d’anges dans les baies latérales. Fortuné Bovard réalise une première maquette, le KF_213, où sainte Cécile a la tête tournée vers son orgue. Après consultation de ce dessin, Edouard Gambon lui propose de s’inspirer d’un modèle que possède l’architecte Wulffleff qui a pu servir pour d’autres églises fribourgeoises. Sur le carton, Bovard modifie la posture de la sainte en tournant son visage vers le spectateur, et insère une guirlande de fleurs et une branche de lys au premier plan (Pasquier, 1999, p. 40, 42). En 1907, Fortuné Bovard termine une seconde année extrêmement dense. Résidant à Lausanne depuis 1904, il est probable qu’il ait oeuvré à la restauration de la cathédrale, peut-être déjà cette même année dans l’atelier d’Edouard Hosch. Il avait très certainement fait un apprentissage de peintre-verrier dès l’âge de seize ans, peut-être auprès de l’atelier fribourgeois Kirsch & Fleckner, ce qui expliquerait pourquoi l’atelier l’a proposé à Gambon pour les vitraux de Cugy. A partir de 1907, il dispose de son propre atelier et réalise plusieurs travaux pour Kirsch & Fleckner (Augustin, 1999, p. 55-56). Alors qu’il termine son travail pour le cycle de l’église de Cugy, il réalise des vitraux pour la cage d’escalier du Salesianum à Fribourg. Il termine le travail entamé par Vinzenz Kirsch pour les vitraux des transepts de l’église Sankt-Tiburz à Chevrilles (Giffers) et débute certainement aussi les esquisses pour la grande baie consacrée à sainte Françoise Romaine pour la nef de l’église Saint-Etienne de Belfaux. Il existe des concordances stylistiques évidentes pour l’ensemble des verrières de ces années 1906-1908. L’artiste y affirme avec beaucoup de conviction une vraie personnalité artistique et des qualités de dessinateur virtuose. L’influence d’Eugène Grasset, chez qui il a probablement pris des cours de dessin à l’école Guérin à Paris dans les années 1900 à 1903, est indéniable (Augustin, 1999, p. 55, 59).  Après cette première décennie du XXe siècle, durant laquelle Bovard est très prolifique dans la création verrière, il semble, comme l’artiste fribourgeois Raymond Buchs, abandonner cet aspect de son travail d’artiste pour se consacrer à différentes activités graphiques (illustration de livres, almanachs, calendrier, publicité, affiches, dessins d’armoiries et d’objets artisanaux ou industriels), qu’il avait toujours menées parallèlement à son activité verrière (Pasquier, 1999, p. 57-58).

Datierung
1907
Eingangsdatum
23.12.1991
Schenker*in / Verkäufer*in

Donation privée

Eigentümer*in

Vitrocentre Romont

Vorbesitzer*in

Collection privée

Bibliografie und Quellen

Literatur

Pasquier, A. (1999). Les vitraux de l'église de Cugy : conçus par l'abbé Edouard Gambon, élaborés par l'artiste Fortuné Bovard, réalisés par l'atelier Kirsch & [et] Fleckner : art néotemporaliste dans la République chrétienne du canton de Fribourg, en 1907 (Mémoire de Licence inédit). Université de Fribourg.

Bildinformationen

Name des Bildes
FR_Romont_VCR_KF_826
Fotonachweise
© Vitrocentre Romont (photo : Yves Eigenmann, Fribourg)
Aufnahmedatum
1996
Copyright
© Ayants droit
Eigentümer*in

Vitrocentre Romont

Inventar

Referenznummer
KF_826
Autor*in und Datum des Eintrags
Augustin Pasquier 1998 ; Camille Noverraz 2017

Weiteres Bildmaterial und verwandte Objekte

Verwandte Objekte
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Sainte Cécile jouant de l’orgue
Version 1.5.0 Objekte | Künstler*innen | Werkstätten | Gebäude / Institutionen | Iconclass Codes